Connexion

MEURTRE DE REEVA STEENKAMP

Affaire Pistorius: des photos de la salle de bain diffusées

Des photos de la salle de bain dans laquelle l'athlète handisport Oscar Pistorius est accusé d'avoir tué sa petite amie ont été diffusées par la chaîne britannique Sky News. Elles pourraient constituer des indices indispensables à la résolution de l'enquête.

Les tâches de sang dans la salle de bain d'Oscar Pistorius. A gauche, les impacts de balles signalés par la police. Photo: capture d'acran Sky News

La chaîne de télévision britannique Sky News a diffusé des photos des toilettes ensanglantées où Oscar Pirtorius est accusé d’avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp en février dernier à Pretoria, en Afrique du Sud.

Meurtre prémédité ou accident ?

On voit sur ces images la porte des toilettes en partie détruite par Oscar Pistorius, ainsi que les impacts de balles qui ont tué la jeune femme, laissant une flaque de sang sur le carrelage de la salle de bain.

L’athlète handisport amputé des deux jambes avait en effet déclaré avoir cru en la présence d’un cambrioleur et tiré à travers la porte, puis avoir tenté de défoncer celle-ci à coups de battes de baseball après d’être rendu compte qu’il s’agissait de sa petite amie.

Du côté de l’accusation, l’on a affirmé qu’une dispute aurait en réalité éclatée dans le couple et qu’il s’agirait d’un meurtre avec préméditation.

Analyse balistique

L’importance de ces clichés est primordiale : en effet elles pourraient étayer ou contredire la défense d’Oscar Pistorius. La hauteur des impacts de balles et l’angle des tirs sont en effet des indices de premier ordre pour définir si l’athlète paralympique avait remis ou non ses prothèses. Pistorius avait en effet affirmé ne pas avoir eu le temps de remettre ses prothèses, paniqué par la présence d’un cambrioleur.

A Pretoria, en Afrique du Sud, l’instruction de l’affaire est toujours en cours. Oscar Pistorius est attendu devant le juge mardi prochain, mais la parquet aurait déjà l’intention de demander un nouveau renvoi pour laisser à l’enquête le temps de se terminer.

 
Noter
5