Connexion

INTERNATIONAL BUSINESS TIMES

Militaires français et chef du Hezbollah dans le vol Air Algérie? Une rumeur peu sûre...

Le site de l’International Business Times avance que 33 soldats français et un chef du Hezbollah se trouvaient à bord du vol Air Algérie AH5017 de Ouagadougou à Alger qui s'est écrasé dans le nord du Mali, le 24 juillet 2014. Une information non vérifiée et non sourcée, largement reprise par d’autres sites.


Lorsqu'on a pas toutes les réponses à une question, certains préfèrent inventer. Crédit : Shutterstock

L’International Business Times (IBT) est un site très visité mais qui ne fait pas l’unanimité. Souvent critiqué pour son manque de rigueur dans le traitement de l’information, il n’a pas échappé à la règle en reprenant une information pour le moins hasardeuse.

Alerte au complot
 

Le quotidien algérien Echorouk avançait dans un article que 33 soldats de l’armée française – dont trois officiers haut placés du renseignement – ainsi qu’un chef du Hezbollah se sont écrasés dans l’avion d’Air Algérie le 24 juillet dernier. Abordé seulement en début d’article, le journal qui publie en arabe, français et anglais sur son site, se contente de mentionner des "sources". Aucune autre précision n’est donnée, ces sources pouvant être aussi bien officielles que totalement imaginaires. Il suffit d’ailleurs de constater qu’aucun grand média français n’a repris l’information pour comprendre qu’il n’y a que peu de chances pour que l’article soit sérieux.

Peu probable
 

Pourtant quelques grands médias internationaux se sont laissés prendre au piège comme le Times of Israel. Cette reprise de l’information sans vérification est souvent l’apanage de sites conspirationnistes peu enclins à rechercher la véracité d’un article. Si beaucoup vivent de revenus publicitaires comme des sites de presse, ils ne sont pas tenus à une certaine discipline et se contentent souvent de sélectionner les contenus qui corroborent leurs idées.

Libre à chacun de croire ensuite ce qu’il veut, mais les raisons pour lesquelles la presse généraliste française dans son ensemble souhaiterait omettre volontairement une information de cette importance paraissent peu crédibles.

Noter
0