Connexion

ROYAUME-UNI

«Art everywhere»: les oeuvres d'art sortent des musées

Pendant quinze jours, le Royaume-Uni se transforme en une immense galerie d’art, une galerie d'art en plein air. Dans le cadre de la première édition de « Art everywhere », une soixantaine d’œuvres seront exposées sur des panneaux publicitaires. L'objectif du projet: extraire les oeuvres des musées afin de rendre l'art le plus accessible possible.

Art everywhere - Photo DR France TV
 Sur les abribus, dans les centres commerciaux, dans le métro, mais aussi sur des milliers de taxis : l’art est partout au Royaume-Uni.

"Amener les musées dans la rue"

Dans le cadre de l’évènement "Art everywhere",  57 œuvres ont été affichées sur 22 000 emplacements publicitaires à travers le pays.

"Seulement 10% des gens sont habitués à fréquenter des musées d’art. C’est assez difficile pour les gens d’entrer dans un musée, c’est pour cela que nous tentons d’amener les musées dans la rue. Avec un peu de chance, des passants remarqueront les œuvres et les aimeront" explique à France TV, Richard Reed, le  co-organisateur de la manifestation.

S’implanter dans l’espace public

Ce dispositif a pour but de rendre l’art accessible au plus grand nombre. Parmi les œuvres exposées, les passants pourront admirer, jusqu’au 25 août, un autoportrait de Lucian Freud, la toile The lady of Shalott du peintre John William Waterhouse, des œuvres de Francis Bacon, de John Everett Millais mais aussi de Cornelia Parker. "C’est une célébration de l’art dans ce pays. Nous sommes une nation tournée vers l’art et tout le monde en bénéficie même si c’est une toute petite proportion. Donc laissons l’art s’infiltrer partout pour que tout le monde puisse en profiter" poursuit Richard Reed, également co-fondateur des boissons "Innocent Drinks".

Financement participatif  

Ce sont les spectateurs britanniques qui ont participé au financement du projet, principalement pour les coûts d'imprimerie. Environ 30 000 livres (environ 34 000 euros) ont  été récoltés sur le site de l’évènement. Les publicitaires ont, quant à eux,  gracieusement prêté leurs emplacements pendant les quinze jours de l'exposition

Noter
0