Connexion

CHINE

Anonymous s'attaque à 300 sites internet

En Chine, Anonymous s’est attaqué à plus de 300 sites web, dont ceux du gouvernement. Un moyen, pour le groupe de hackers, de protester contre la censure de l'Internet chinois.

«Cher gouvernement chinois, vous n'êtes pas infaillibles, aujourd'hui des sites sont piratés, demain, votre vil régime tombera  ». Le ton est donné. Aux officiels chinois, qui ont vu leurs sites internet piratés, le collectif laisse un message sans équivoque : « Craignez-nous ».

Alors que Pékin a placé de nombreux sites sur liste noire –parmi lesquels Google, Facebook et Twitter- Anonymous est venu apporter son soutien aux internautes chinois.

« Ne perdez pas espoir, la révolution commence dans le cœur. Le silence de tous les autres pays met en lumière le manque de démocratie et de justice en Chine. C'est intolérable. Nous devons tous nous battre pour votre liberté » peut-on lire sur la page d’accueil des 345 sites qui ont été piratés. 

Interrogée par l’agence Associated Press, l’administration chinoise n'a pas souhaité s'exprimer. 

Mots-clés
Noter
0