Connexion

CHINE

Wen Jiabao réaffirme ses ambitions sur l'Arctique

Du 20 au 27 avril, Wen Jiabao, se rendra en Islande, en Suède, en Pologne et en Allemagne. Un voyage dont devrait profiter le Premier ministre chinois pour réaffirmer ses ambitions sur l’Arctique, région particulièrement riche en hydrocarbure.

L’Arctique, un enjeu géostratégique de taille

Avec le réchauffement climatique et la fonte significative des glaciers, l’intérêt de la Chine pour l’Arctique s’est foncièrement accru. Longtemps considérée comme inaccessible, la région est riche en poissons, pétrole, gaz, et autres matières premières. Pour le premier consommateur d’énergie au monde, elle constitue donc un enjeu géostratégique important.

Le recul de la calotte polaire laisse également entrevoir la possibilité d’une nouvelle route commerciale plus courte entre l’Europe et l’Asie. L’été, elle permettrait aux navires reliant Shanghai à l’Europe un raccourci de 6 400 km.

La Norvège apporte son soutien à la Chine

Malgré les promesses de Pékin de respecter les « droits souverains » des pays du pôle et son souhait de participer au développement « pacifique et durable » de la région, la Russie et le Canada restent sceptiques. 

Mi-avril, le ministre des Affaires étrangères norvégien a annoncé qu’il soutenait, lui, la candidature chinoise à un siège au Conseil Arctique. Une annonce surprenante, tant les relations diplomatiques entre Oslo et Pékin sont au point mort depuis l'octroi du prix Nobel de la paix au « militant pro-démocratie », Liu Xiaobo, en 2010.

La Norvège « en a assez de voir ses conteneurs de saumons pourrir à l'abandon dans les ports chinois et que Pékin continue d'exiger des excuses officielles pour un prix de Nobel de la paix qui n'a pas été décerné par son gouvernement », a expliqué à l'AFP, Jonathan Holslag, du Brussels Institute of Contemporary China Studies (BICCS).  

Noter
0