Connexion

Royaume-Uni

The Daily Telegraph, une réussite à l'anglaise

The Daily Telegraph, quotidien britannique, est distribué largement aussi à l’international. Fondé en 1855 par Arthur B. Sleigh sous le titre de The Daily Telegraph and Courier, le journal est le plus important quotidien généraliste britannique avec plus de 842 912 exemplaires vendus tous les jours.

Débuts précaires

 

Le créateur de The Daily Telegraph and Courier se fera avancer les frais d’impression du journal par Joseph Moses Levy, le propriétaire du Sunday Times. C’est un échec. Le Telegraph passe sous le contrôle de Levy.

 

L’impulsion Levy

 

Désormais à la tête du journal, Joseph Moses Levy place Edward Levy-Lawson – son fils – et Thornton Leigh Hunt à l’édition. Sous leur impulsion, The Daily Telegraph, rebaptisé plus court, opte pour la base line « Le journal le plus important, le meilleur et le moins cher au monde » (« the largest, best, and cheapest newspaper in the world »). En 1937, il fusionne avec son concurrent, The Morning Post, titre dont le lectorat traditionnel est plutôt conservateur, et se positionne en quasi-monopole de la presse généraliste.

 

Déboires financiers et rachat

 

Jusqu’à janvier 2004, le journal est contrôlé par le businessman canadien Conrad Black à travers sa société Hollinger Inc., également propriétaire du Chicago Sun-Times et du Jerusalem Post. Le 18 janvier 2004, Conrad Black est destitué pour malversations financières, et poursuivi par son entreprise. Le journal est alors, et pendant des mois, la proie de plusieurs repreneurs à travers plusieurs offres publiques d’achat (OPA). Au sortir de cette difficile période, le titre est finalement racheté, toujours en 2004, par les frères Barclay pour 665 millions de livres.

 

Nouvelle formule efficace

 

Le 10 octobre 2005, TDT lance une nouvelle formule enrichie d’une section sports, en format tabloïd. L’éditorialiste star et fin analyste du Daily Mail, Simon Heffer, rejoint la nouvelle équipe rédactionnelle. Ces décisions placent rapidement le titre en position de force dans le paysage médiatique britannique. La même année, The Daily Telegraph lance un service en ligne de podcasts et, le 2 septembre 2008, passe à la couleur : on est loin du « télégraphe » des origines !

 

L’expérience web

 

Le site du journal propose des articles de la version papier, des contenus propres, des blogs et développe même depuis quelques années la chaîne Telegraph TV en ligne et des vidéos à la demande. En avril 2008, le site se hisse à la première place des sites de quotidiens au Royaume-Uni.

 

Référence

 

Dans Michel Strogoff de Jules Verne, un des personnages – Harry Blount – est un envoyé spécial du Daily Telegraph en Sibérie.

 

Anecdote

 

En mai 2009, l’édition de la semaine et celle du dimanche publient un numéro spécial avec le compte rendu détaillé des dépenses des députés britanniques : une série de démissions au sein du Parlement s’ensuivront.

 

Bibliographie

 

Tilted : The Trial of Conrad Black, Steven Skurka, Natural Heritage Books : le chemin parcouru par le businessman Conrad Black, de la renommée à la déchéance lorsqu’il est poursuivi pour malversations financières.

 

En bref

 

Périodicité : quotidien

Format : grand format

Propriétaire : Telegraph Media Group

Circulation : 673 010 ex/jour

Rédacteur en chef : Tony Gallagher

Adresse : 111 Buckingham Palace Road, London, SW1W 0DT

Site web : www.telegraph.co.uk

Noter
0