Connexion

TUNISIE

Des milliers de manifestants pour la laïcité

Ce mardi 20 mars à Tunis, des milliers de Tunisiens, dont beaucoup de femmes, ont manifesté à l'occasion de la 56e fête de l'Indépendance pour défendre la laïcité et rejeter les appels des salafistes à la création d'un Etat islamique.

Venus à la suite des appels lancés par les réseaux sociaux et des mouvements citoyens, les manifestants scandaient des slogans ou agitaient des banderoles qui disaient : « Non à l'esprit rétrograde, non au califat »,  « Nous ne laisserons pas voler notre révolution par les esprits obscurantistes » ou encore « Séparation de la religion et de l'Etat ».

Agitant des drapeaux rouge et blanc aux couleurs de la Tunisie, accompagnés par des concerts de klaxons, les manifestants ont défilé le long de l'avenue Bourguiba, haut lieu de la révolution de Jasmin qui, en aboutissant à la chute du dictateur Ben Ali en janvier 2011, avait donné le coup d'envoi du Printemps arabe.

Un vif débat se développe aujourd'hui dans la société tunisienne sur le rôle de la religion dans les institutions. Les islamistes du parti Ennahda au pouvoir ont promis de respecter le modèle social tunisien, s'engageant notamment à ne pas obliger les femmes au port du voile ou à ne pas interdire la consommation d'alcool. Mais le camp laïc se méfie de l'influence des salafistes, islamistes qui veulent imposer la charia.

La veille, lundi, le ministère des Affaires religieuses a annoncé, dans un communiqué l’institution d’une « Journée nationale du Saint Coran ».

Dans un discours prononcé mardi matin, le président tunisien Moncef Marzouki a exhorté quant à lui tous les Tunisiens « à vivre ensemble avec, et malgré leurs différences ».

Noter
0