Connexion

NIGERIA

Lagos, capitale de la mode africaine

Pour sa deuxième édition, la Fashion Week de Lagos a accueilli de nombreux stylistes africains. Pour Arise Magazine, organisateur de l’évènement, la mode «made in Africa» a désormais trouvé ses marques dans capitale économique du Nigeria.

Présentée durant la Fashion Week de Lagos, la mode africaine est en plein essor.
Rome, Paris, Londres, Milan… et Lagos ? Déjà connue sous le nom de « Nollywood » pour son industrie du film naissante, Lagos, capitale économique du Nigeria, fait désormais la une des journaux du monde entier dans un autre registre : la mode.

Cinquième capitale de la mode ?

Mercredi 14 mars, à l'issue de la Fashion Week organisée par Arise Magazine, qui s'est tenue pour la seconde année consécutive à Lagos, les organisateurs en sont sûrs : le Nigeria est en train de devenir la nouvelle destination phare de l’élite de la mode.

« Vous avez Milan, Londres, New York et Paris. Pourquoi pas Lagos ? », interroge Penny McDonald, directrice monde d’Arise Magazine. « Il y a un appétit de création à Lagos que nous avons tout de suite imaginé en faire la cinquième capitale de la mode. »

L’Afrique à la Fashion Week de New York

77 stylistes africains venus de tous les pays du continent ont pu montrer leur talent à une foule réunie autour de la mode africaine.

De nombreuses icônes de la mode étaient présentes à cet événement. Le mannequin Alek Wek ou le styliste britannique d’origine ghanéenne Ozwald Boateng, ainsi que le premier homme noir à tenir une boutique sur la très chic Savile Row étaient là. A la fin de la semaine, cinq stylistes ont été choisis pour exposer leur collection lors de la grande Fashion Week de New York, un des évènements les plus prestigieux dans le milieu.

Parmi les grands gagnants, Ozwald Boateng et Maki Oh, un styliste nigérian qui a également été nommé « styliste de l’année » par Arise Magazine. Le Sud-Africain Gavin Raja et les Nigérians Tsemaye Binitie et Tiffany Amber ont également été sélectionnés pour se rendre aux Etats-Unis.

Du cinéma à la mode

Le Nigeria est déjà connu pour être le producteur de films le plus prolifique d'Afrique, les revenus de son industrie du cinéma se placent juste derrière Hollywood et Bollywood. C’est l’un des secteurs privés les plus importants du pays avec plusieurs milliers de films réalisés chaque année.

Vingt ans après la naissance de son industrie cinématographique, le Nigeria semble prêt à attaquer d’autres marchés.

« Il s’agit de mettre l’Afrique sur la carte de la mode », s’exclame Nduka Obaigbena, grand magnat de la presse nigériane. « Il y a un style, une élégance et une beauté africaine ».

Global Post/Adaptation Sybille de Larocque pour JOL Press

Noter
0