Connexion

France

M6, la chaîne reine de la TNT

M6 est la chaîne la plus rentable de France. Son slogan, « Votre quotidien nous inspire », veut traduire une programmation moderne et jeune, au plus proche de ses téléspectateurs

 

30 ans de négociations

La CLT – Compagnie luxembourgeoise de télécommunications –, déjà présente en France avec RTL, cherchait à diversifier son emprise sur le paysage médiatique français grâce à une nouvelle chaîne de télévision. Déjà, au milieu des années 1950, fut créée RTL Télévision, qui se révéla trop coûteuse. La CLT postule donc dès les années 1980 auprès de la Haute autorité de la communication audiovisuelle pour obtenir une place sur le canal hertzien, récemment implanté. Défaite face à La Cinq en 1986, la CLT retente sa chance pour le sixième canal et l’obtient. Il lui est interdit pour autant d’appeler sa chaîne RTL6 comme initialement prévu. Un nouveau projet, baptisé Métropole Télévision, est alors confié à l’ex-PDG d’Antenne 2, Jean Drucker. M6 commence sa diffusion le 1er mars 1987. Dès ses débuts, la chaîne calque son programme sur celui initialement prévu pour la chaîne RTL.

 

« Une chaîne de trop »

échaudée par les difficultés rencontrées par les chaînes généralistes, la secrétaire d’État à la Communication, Catherine Tasca, parle en 1988, dans une interview à l’hebdomadaire Télérama, « d’une chaîne de trop ». La citation est immédiatement associée à M6 qui doit batailler pour conserver sa place dans le champ télévisuel. Pendant cinq ans, M6 grandit petit à petit dans le paysage audiovisuel français. Sa conquête de l’Audimat est plus difficile que prévu en raison du petit nombre d’émetteurs que compte M6. La faiblesse de la diffusion induit une audience proportionnelle.

 

« La petite chaîne qui monte » sans le foot !

M6 mise désormais sur une nouvelle image. Le 31 août 1987, le premier 6 minutes rencontre un vif succès. Voilà « la petite chaîne qui monte, qui monte » et l’action M6 entre à la Bourse de Paris en 1994. M6 mise tout sur la contre-programmation et des contenus inédits comme des séries américaines, de la musique ou de nouveaux concepts de magazines. Originalement, à l’occasion de la coupe du monde de football 1998, M6 affiche une programmation « 0 % football ».

 

Première téléréalité

M6 est la première chaîne française à diffuser de la téléréalité avec Loft Story. Près de 7 millions de téléspectateurs, les records d’audience sont battus. Le pic d’audience est marqué à 11,7 millions de téléspectateurs lors de l’annonce du nom du vainqueur. La deuxième saison rassemble à son tour 8,2 millions en prime time. C’est le début de la « trash tv ». En 2004, après la mort de Jean Drucker et son remplacement par Nicolas de Tavernost, M6 est devenue la deuxième chaîne privée en parts de marché. Elle passera par la suite troisième, derrière TF1 et France 2. Elle reste néanmoins la chaîne la plus rentable de France, devant TF1, avec un chiffre d’affaires de 1 milliard 376 millions d’euros.

 

Une chaîne jeune et moderne

Première chaîne des enfants et deuxième la plus regardée par les moins de 50 ans, M6 choisit des programmes éminemment familiaux. Après 20 ans d’existence, M6, membre d’un groupe multimédia aux multiples chaînes numériques de télévision, se diversifie dans les secteurs du spectacle, de la téléphonie mobile, du cinéma, du football. Son idée de la trilogie du samedi, lancée en 1997, qui consistait à diffuser le samedi soir des épisodes inédits de séries fantastiques et s’intéressait particulièrement à la classe d’âge 15-20 ans, a vécu, suspendue en 2010. Au grand désarroi de se fans. Elle utilisait une technique de sous-titrage en direct, pour assurer l’accessibilité des programmes à tous, y compris les sourds et malentendants.

 

Se construire une identité de communication

Côté design, les logos évoluent. Même s’ils gardent le même esprit, les techniques de dessins sont de plus en plus élaborées. M6 est la première chaîne à concevoir son logo en 3D en 2007. Les jingles de promotion de la chaîne comptent parmi les plus originaux du paysage audiovisuel français.

 

Visionner M6 à l’infini

Dès le mois de mars 2008, M6 lance www.m6replay.fr afin de permettre aux internautes, mais en France métropolitaine uniquement, de visionner à nouveau les programmes diffusés entre 18 heures et 24 heures (M6 Replay). Depuis que le site fonctionne, près de 300 000 vidéos ont été visionnées.

 

Jean Drucker, PDG et fondateur de M6

Né en 1941, Jean Drucker étudie à SciencesPo Paris, puis intègre l’ENA. Après le ministère des Affaires Culturelles d’André Malraux, il devient attaché culturel en Iran. Dans les années 1970, il débute sa carrière en tant que patron dans le monde de l’audiovisuel français. Après l’Office de radiodiffusion télévision française (ORTF), il rejoint la Société française de production. En 1980, il entre à la Compagnie luxembourgeoise de télédiffusion (CLT), mais prend la tête d’Antenne 2 cinq ans plus tard. En 1987, il retourne à la CLT et participe à la fondation de M6. Il en reste PDG jusqu’en 2000 puis, malade, se replie sur le conseil de surveillance jusqu’à sa mort en 2003. Il est le frère de Michel Drucker, célèbre animateur, et le père de Marie Drucker, présentatrice du JT de France 2, entre autres.

 

Anecdote

Lors de la suppression de la Trilogie du Samedi, nombre de jeunes fans s’expriment sur les forums : « Ouais, la bonne époque avec Charmed, Buffy, Smallville, Journeyman, Roswell, Supernatural, Médium… Il faut faire une pétition ! En plus, la chaîne n’achète plus de séries fantastiques et même qu’elle revend les anciennes (Roswell sur France 4) ! »

 

En bref

Pays : France

Genre : généraliste nationale privée

Adresse : 9 avenue Charles De Gaulle, 92575 Neuilly-sur-Seine Cedex

Tél : 01 41 92 66 66

Directeur général : Nicolas de Tavernost

Site web : http://www.m6.fr

Informations pratiques

Une exclusivité JOL Press : Flammarion prépare la sortie du 1er livre jamais consacré à M6 : la “saga” mouvementée de celle qui a bouleversé le PAF, par deux journalistes spécialisés.

Noter
0