Connexion

MANIFESTATIONS

Paris célèbre le soulèvement syrien

Un an déjà que la Syrie saigne. Un an de révolte et de répression, et plus de 8000 morts. Alors qu'à Paris, l'on défilait pour soutenir les rebelles, l’anniversaire a été marqué en Syrie par d'importantes manifestations de soutien au régime.

Une grande banderole a été déroulée sur la façade de l'hôtel de ville de Paris.
De Paris à Damas des milliers de gens sont descendus hier dans la rue pour le premier anniversaire de la contestation. L'occasion pour Bachar al-Assad de montrer qu’une importante partie de la population le soutient, et pour les opposants, de crier une nouvelle fois leur colère.

A Damas, plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont fait entendre leur voix à l'appel du régime. Pour Bachar al-Assad, hors de question de voir la contestation relancée à la faveur d’une journée anniversaire. Dispersés et peu nombreux, les manifestants hostiles au pouvoir n’ont pas eu l’occasion de battre le pavé dans les grandes villes de Syrie encore épargnées par la violence.

Soutien parisien au peuple syrien

A Paris, plusieurs centaines de manifestants étaient rassemblés devant l’hôtel de ville pour soutenir la cause des rebelles. Après des chants traditionnels, Bertrand Delanoë et Bernard Valero, le porte-parole du Quai d'Orsay dans un message d’Alain Juppé, ont appelé Paris et la France à se mobiliser pour la cause syrienne et regretté l’attitude de la Chine et de la Russie au Conseil de sécurité. La tribune était ensuite laissée aux Syriens, avec des allocutions de membres du Conseil national syrien (CNS). Son président, Burhan Ghalioun, s’est exprimé sous les encouragements d’une foule scandant « Assad, assassin ».

Des manifestations contre le régime syrien ont lieu place du Châtelet toutes les semaines depuis le début de la contestation. En août, plusieurs sympathisants fréquentant ces rassemblement ont été violemment attaqués et passés à tabac par des hommes proches de Maher al-Assad, frère de l’actuel président syrien.

Noter
4