Connexion

INFO OU INTOX

Non-réinscription sur les listes de Pôle Emploi ou baisse du chômage?

Jean-François Copé, président de l'UMP, a affirmé, ce jeudi matin au micro de Jean-Jacques Bourdin, que le chômage ne baissait pas en France. Selon lui, la baisse de 1,5 % du nombre de demandeurs d'emploi est due au fait que le mois d'août est « marqué par un élément qui fausse toute lisibilité statistique. » Qu’en est-il exactement ?

Michel Sapin, le ministre du Travail, a tenté de défendre ces chiffres - Photo : besoindegauche/flickr cc.

Après 27 mois consécutifs de hausse, une baisse de 1,5 % du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A est annoncée, soit environ 50 000 de moins entre les mois de juillet et d'août. Ces chiffres que le ministre du Travail, Michel Sapin, était heureux de commenter ce jeudi matin seraient sujets à interprétation.

"Il y a eu 77 000 non-réinscriptions sur les listes de Pôle Emploi"

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a assuré, ce jeudi, que le chômage ne baissait pas : "Le résultat du mois d’août est marqué par un élément qui fausse complètement toute lisibilité statistique : il y a eu 77 000 non-réinscriptions sur les listes de Pôle Emploi", a-t-il lancé sur BFM TV-RMC. Les données présentées concernent, en effet, les demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi.

Et d’ajouter : "Il ne faut pas continuer de mentir aux Français. Comment peut-on dire que le chômage a baissé de 50 000 personnes et être crédible ? Depuis le début de l'année, il y a 540 000 contrats aidés, c'est-à-dire des contrats publics, financés sur fonds publics, la plupart du temps pour durée courte, sans qualification. Ça n'est pas la vraie baisse du chômage"

Un avis partagé par Jean-Luc Mélenchon : "Je trouve curieux qu'au mois d'août on ait rayé 10 % de gens en plus pour raison de retraite, de maternité et de maladie. Et surtout, je trouve très curieux qu'en août aient été rayés des listes 277 000 dossiers pour défaut d'actualisation. C'est 77 000 de plus qu'en juillet. On n'a jamais vu ça. C'est le record absolu de radiation"

Alors baisse du chômage ou pas ?

La Dares – la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques, rattachée au ministère du Tavail – a pris soin de préciser sur son site que "les statistiques publiées ce mois-ci peuvent être affectées par une hausse d’une ampleur inhabituelle des sorties enregistrées pour cessation d’inscription pour défaut d’actualisation en août 2013" Alors n’y a-t-il eu aucune baisse du chômage au mois d’août ?

Pour Eric Heyer, directeur adjoint du département Analyse et Prévision de l’OFCE, le mois d’août est toujours à prendre avec des pincettes : "Nous avons constaté le mois dernier un effet très fort de cessation d’inscription : ces cessations se chiffrent en moyenne à 200 000 par mois,  elles ont augmenté de 40 % pour le mois d’août", explique-t-il. "Cette hausse est d’autant plus étrange que plusieurs chômeurs m’ont appelé le mois dernier pour me dire qu’ils n’avaient pas pu actualiser leur dossier sur Internet" Pourrait-il s’agir d’un bug informatique ? Eric Heyer pense que c’est envisageable.

Quoiqu’il arrive, pour lui, on ne peut pas affirmer avec certitude qu’il y a eu une baisse du chômage. "Je dirai même que c’est très peu probable"

Noter
5