Connexion

BLOG DE DJENANA MUJADZIC

Les Champs-Elysées accueillent aussi leur Festival du film

Noter
0

Sophie Dulac est productrice, distributrice et exploitante du 7ème art. Elle est aussi la présidente du "Champs Elysées Film Festival" qui ouvrira ses portes au public et surtout aux cinéphiles, au début du mois de juin prochain. Sept cinémas de la plus belle avenue du monde participeront à l'événement qui relie deux continents : l 'Europe et Amérique, sous le parrainage du Ministère de la Culture.

Les Champs-Elysées, capitale du cinéma pendant une semaine

Jadis, au même endroit avait lieu le "Festival du film de Paris" sous l'égide de Louisa Morin et la marraine de l’évènement, Isabelle Adjani, exilé en province après 20 ans de bons services rendus à la vie culturelle de la capitale.

Certaines mauvaises langues diront que cette manifestation  n’est pas du goût du Maire de Paris, fondateur de "Paris Cinéma", évènement bien éloigné des Champs. La célèbre avenue sera donc, pendant quelques jours, le terrain de Sophie. Grande, belle, ronde et très sympathique, la dame fonctionne "par les coups du cœur" et compare son Festival à un enfant. Le sujet s'impose, madame Dulac est mère de trois héritiers. Sa réussite apparente (89 millions d'euros), qui permet de soutenir les petits films, souvent étrangers est : "la chose naturelle qui fait partie de mon existence" explique-t-elle.

De grands noms et de grands films

Durant une semaine, du 6 et 12 juin, les cinéphiles du monde entier auront l'occasion de mieux connaître le cinéma américain et français indépendant, en présence de deux présidents d'honneur, Michel Madsen et Lambert Wilson. Harvey Weinstein, producteur du déjà mythique The Artist, participera à son propre hommage, qui lui sera rendu avec dix films, parmi lesquels Aviator de Martin ScorsesePulp Fiction, Kill Bill 1, Jackie  Brown de Quentin Tarantino ou Le patient Anglais de Minghella, ainsi que Shakespeare in Love de John Madden.

La manifestation accueillera le plus connu des Casanova, l'acteur Donald Sutherland qui présentera Klute d'Alain J.Pakula. Ce comédien au palmarès de 130 films, discutera avec les spectateurs, le temps d'une séance spéciale appelé "Hollywood Conversation", qui aura lieu le 9 juin au "Publics Cinémas". Les visiteurs auront l’occasion de choisir leur film, parmi dix œuvres indépendantes et encore inédites en Europe. Grâce à ce Prix, le réalisateur bénéficiera d'une  campagne de production sur la chaîne TCM, partenaire de l'événement. De plus, de nombreux films indépendants, venus  du Nouveau monde tiendront leur avant-première à Paris : My Soul To Take (3D), réalisé par Wes Craven, Perfect Host de Nick Tomnay, Friends with Kids de Jennifer Westfeld, Summertime, une œuvre de Matthew Gordon, After Life de Agnieszka Wojtow, Terry d'Azazel Jacobs, puis Brake, réalisé par Gabe Torres et enfin Bitch Slap de Rick Jacobson.

Le cinéma français indépendant à l’honneur

Le cinéma français sera bien représenté grâce à dix films inédits : Vous n'aurez encore rien vu du maître Alain Resnais, Quand je serai petit, réalisé par Jean-Paul Rouve, Comme un Homme de Safy Nebbou, Adieux Berthe de Denis Podalydès, Journal de France filmé par Claudine Nougaret et Raymond Depardon, L'Air de rien de Grégory Magne et Stéphane Viard, Du vent dans les mollets, le long métrage de Carine TardieuMains armées filmé par Pierre Jolivet, La Clinique de l'Amour,  d'Artus de Penguern et Wrong de Quentin Dupieux.

Découverte de films inédits en France

La section intitulé "Tous les Oscars" présentera sept films étrangers, sélectionnés aux  Oscars. En guise de soutien aux auteurs du Cinéma indépendant américain, le projet nommé "Us in Progress" coordonné avec l' "American Film Festival de Wroclaw", permettra aux spectateurs parisiens de découvrir quatre films jamais diffusés en France. Le meilleur d’entre eux bénéficiera d’une post production numérique et son producteur sera intégré au prestigieux réseau "Producers Network".

Noter
0