Connexion

DÉBAT JOL PRESS / GÉNÉRATION D’IDÉES

Et si les sites d’information bénéficiaient d’un label de qualité?

A l’occasion de son premier anniversaire, JOL Press a été le partenaire privilégié d’une soirée-débat organisée avec Générations d'Idées sur le thème des nouvelles frontières de l’information. Un vaste sujet qu’Olivia Phélip a introduit en insistant sur la nécessité de qualifier d’une manière spécifique les sites d’information professionnelle.

Noter
0

Capture d'écran de la vidéo du débat JOL Press-Générations d'Idées sur les nouvelles frontières de l'information à la Tour Montparnasse

Avec près d’un million de visiteurs uniques par mois et après un peu plus d’un an d’existence, nous avons conscience d’être au rendez-vous de l’attente des lecteurs. Mais aussi, ne nous leurrons pas, nous avons aussi conscience, que tout reste encore à construire.

Réinventer les mécanismes de production de l’information

Pour répondre à la mutation à laquelle est confronté le monde de l'information, les médias doivent se réinventer.

Réinventer leur organisation en fonction de ses multiples temporalités (cela va du en direct au décryptage, en passant par le reportage, l'interview, la news, le micro-blogging…).

Réinventer aussi, la structure de production, pour répondre à l’actualité d’un monde aujourd’hui global : en ce qui nous concerne, nous avons opté à JOL Press, pour une structure de syndication avec un réseau de journalistes dans le monde entier grâce à notre accord avec notre  partenaire Global Post, mais demain, peut-être, faudra-t-il encore innover avec d’autres modes de collaboration ?

Réinventer encore, la multi-diffusion sur différents supports, mais avec des complémentarités (web, vidéo, téléphone, print etc) et le dialogue via les réseaux sociaux, pour devenir plus inventifs et plus incisifs. Ces différents espaces doivent apprendre à construire l'autonomie de leur écriture et de leur fonction.

Et bien sûr, réinventer le modèle économique, en mettant en place plusieurs sources de revenus…

A la recherche de nouvelles frontières à l’heure de la mondialisation

Plus que tout, nous avons pris acte que les frontières du monde de l’information avaient craqué. C'est pourquoi, nous constatons tous les jours que les réponses à cette nouvelle situation sont encore pavées d’exploration.

En effet, si les clivages traditionnels ont bougé, cela ne veut pas dire que tout devient possible. La seule vraie question qui nous préoccupe aujourd’hui, en tant que média du web, mais aussi en tant que consommateur d’information, c’est : qu’est ce qu’aujourd’hui que l’information ? Quelles sont ses frontières avec la communication au sens large, avec l’opinion, le témoignage, l’expression, l’échange d’idées sur un réseau social ? L’information est-elle le produit exclusif des médias ? Mais alors, qu’est-ce qu’être un média aujourd’hui ? Qui et quoi le définit ?

L’urgence de distinguer l’information de l’opinion

Pour nous, la bataille de l’information est au cœur des enjeux de la société démocratique, car la tentation est grande pour les Etats de museler cette parole qui s’est libérée sur le web avec peu de limites, ces dernières années, et qui permet la diffusion à grande échelle de données ou d'enquêtes aux conséquences névralgiques. On l'a vu avec le dossier Wikileaks et on le voit bien aujourd'hui en France, avec l'affaire Cahuzac révélée par le site Médiapart. Mais aussi, et c’est plus sournois, pour les entreprises et grands lobbies, la tentation est grande d’intervenir en direct sur le terrain du contenu, par des diffusions massives et habiles de documents biaisés. La frontière entre manipulation et information est alors très ténue aux yeux d’un public facile à leurrer. Quant aux journalistes, pris par la tentation d’être les premiers à diffuser une information et face à la rapidité de diffusion des images et des données, il leur arrive de confondre parfois urgence et précipitation…

Défendre la liberté d’expression…

Alors faut-il museler la circulation des données ?  JOL Press a été créé pour montrer qu’un autre regard sur le monde était possible.  Un autre regard sur le monde des médias également. C’est pourquoi nous nous sommes engagés pour la liberté d’expression en luttant contre tout corporatisme enfermant. En cela notre création est exemplaire : c’est parce que nous sommes à l’ère du numérique que JOL Press a pu voir le jour en toute indépendance.

… et le respect d’une information "juste"

Toutefois, comme la presse traditionnelle, nous nous battons aussi pour que soit garantie la spécificité de l’information. Car, face à la multiplicité des données, à la multidiffusion sans contrôle de contenus aux origines non définies, la question cruciale reste la légitimité de cette "information". Qui parle ? Au nom de quoi ? Avec quelle éthique et quelle rigueur ? "Vérification des faits, croisement des sources, véracité des informations", règles que les journalistes connaissent bien, qui les placent en "garants" de ce qui s’appelle "l’information". Car une information n’est pas seulement la diffusion d’une expertise. Elle doit distinguer la source initiale du canal de diffusion et ne doit pas confondre la subjectivité et l’enquête.

Aujourd’hui qui va devenir le garant de cette nouvelle frontière ? Google ? La presse elle-même ? Le lecteur ? La liberté d’expression ne peut faire l’économie d’une régulation. Nous l’avons vu récemment avec certains hastags racistes sur Twitter hautement contestables. Nous l’avons vu avec certains faux contenus diffusés à grande échelle, comme la récente fausse photo d’Hugo Chavez, publiée par erreur par un grand quotidien espagnol. Les dérives sont possibles. Mais un engagement éthique fort de la part des éditeurs évitera la plupart. 

Pour l’instauration d’un label de qualité éditoriale

C’est pour cela que les nouvelles règles du jeu qui sont en train d’être mises en place entre la presse et Google, et demain peut être avec Facebook, Twitter ou Apple, ne doivent jamais faire oublier que quelque soit le support technique, l’information doit être diffusée dans le respect de certaines garanties. C’est pourquoi JOL Press s'engage pour la mise en place d’un "code de bonne conduite éditoriale", auxquels les médias d’information devraient se conformer, avec un ensemble de points à respecter. Une démarche de qualité à l’image de celle qui a été engagée dans le domaine de la santé, puisqu’aujourd’hui, il existe une certification pour les sites médicaux : le Hon code délivré par une ONG suisse indépendante reconnue par l’ONU. Défendre la liberté d’expression par delà les corporatismes, mais aussi défendre le respect d’une production éditoriale fiable est au coeur de notre débat. L’éclatement des frontières temporelles, spatiales ou techniques ne fera jamais disparaître une frontière essentielle : la qualité et la véracité de l’information.

Cette intervention a eu lieu dans le cadre d'un débat organisé avec Générations d'Idées. Générations d’Idées, lancé en 2006 par Tendances Institut, donne la parole à la "société civile" grâce à des débats sur des questions d’actualité. C'est Nathalie Brion, présidente de Tendances Institut, qui introduit chaque débat et fait réagir, pendant 4 minutes et à tour de rôle, plusieurs personnalités expertes du sujet débattu. Le public est ensuite invité à débattre avec ces intervenants, poser des questions, donner son point de vue etc. Générations d’idées est une entité indépendante des partis politiques, et n’est adossé à aucun réseau d’influence. L’accès à ces débats, organisé tous les deux mois, est libre et gratuit.Tendances Institut, pionnier dans la veille et l'analyse des opinions sur Internet, conseille depuis 10 ans les entreprises et les marques leaders dans la maîtrise et la gestion personnalisée de leurs enjeux d'e-réputation. Son objectif : permettre aux hommes, aux entreprises et aux institutions d'atteindre leurs publics par la maîtrise de leur environnement sociétal.

>>Pour aller plus loin, lire aussi notre article de synthèse sur le débat, et visionner sur la JOL TV, l'intervention de Philippe Colombet le directeur de Google Actualités.

Noter
0