Connexion

MARCHÉ LUCRATIF

Chine: les consoles de jeu étrangères enfin autorisées

Tsunami dans le marché – très lucratif – des jeux-vidéo ! La Chine vient d’autoriser la vente, sur son sol, des consoles de jeu étrangères. Cette décision met fin à 13 ans d’interdiction dans le pays. Une véritable aubaine pour Nintendo, Sony et Microsoft, les trois géants du secteur…

Les consoles de jeu autorisées en Chine - Photo Yann Gar / Flickr cc

Les joueurs chinois peuvent maintenant s’immiscer dans la féroce bataille entre les deux derniers-nés de Microsoft et Sony, à savoir la Xbox One et la Playstation PS4.

Le Conseil des Affaires d’État vient de lever l’interdiction, datant de l’an 2000, faite aux Chinois d’acheter une console étrangère.

A l’époque, le gouvernement chinois avait avancé des raisons médico-psychologiques, mettant en avant les dangers la "santé mentale" des utilisateurs de tels produits. Par la même occasion, le gouvernement favorisait l’expansion d’entreprises implantées en Chine, telles que Foxconn. La seule console étrangère autorisée demeurait la Nintendo DS, qui plus est sous une version spécifiquement conçue pour le marché chinois.

La Zone franche de Shanghai, la porte ouverte de la Chine

Instaurée à la fin du mois de septembre 2013, la zone franche économique de Shangai sert à la fois de laboratoire économique et de pilote pour ouvrir l’économie chinoise aux autres marchés.

En l’occurrence, elle sera le tampon entre la Chine et l’extérieur, puisque toutes les consoles importées sur le territoire chinois devront transiter via cette zone franche.

Néanmoins, cette zone franche aux avantages fiscaux et sociaux conséquents n’en est qu’à sa phase d’essai. Assortie d’un délai d’existence de trois ans, sera-t-elle reconduite en 2017 ? Le cas contraire, les consoles pourraient de nouveau être prohibées dans l’ "Empire du milieu".

Les jeux vidéo, un marché colossal

En marge de cette interdiction qui perdurait depuis plus d’une décennie, le marché des jeux vidéo s’est développé de manière sauvage et alternative en République populaire de Chine. Les Chinois forment ainsi le premier marché de jeux vidéo en ligne du monde. La limitation de la vente des consoles n’a fait qu’accroître l’engouement pour les jeux sur PC. Elle n’a pas non plus empêché la création d’un marché noir des consoles.

Le libre-échange commercial permis par cette zone franche ouvre donc la porte à un gigantesque potentiel d’acheteurs. Le secteur des jeux vidéo en Chine pesait en 2013 83,2 milliards de yuan, soit environ 10 milliards d’euros. Un chiffre en augmentation de 38 % par rapport à l’année précédente. Une progression qui en dit long sur l’enthousiasme des Chinois pour ces produits, et ce avant même que la libéralisation du marché des consoles ne soit entérinée. C’est dire la marge de progression qui s’offre à Microsoft, Nintendo et Sony, pour ne citer qu’eux.

L’ouverture de la commercialisation des consoles va également profiter aux éditeurs de jeux vidéo, dont il peut doper les ventes. Seul bémol pour ces géants de la technologie ludique : la Chine, comme les autres, est fortement touchée par le piratage, qui a développé un marché parallèle et incontrôlable.

En attendant, le gouvernement chinois se console en ouvrant son sol à ce marché porteur, tout en gardant les manettes de l’importation…

Noter
0