Connexion

CONQUÊTE SPATIALE

Chine: une sonde en orbite lunaire d'ici la fin de l'année

Dimanche 10 août, la Chine a annoncé le lancement d'une sonde sur l'orbite de la Lune, d'ici la fin 2014. L'objectif ultime du programme chinois d'exploration lunaire : envoyer, à terme, un de ses hommes sur la Lune.

Sudhamshu / Flickr

Dans le cadre de son opération d'exploration lunaire, la Chine a annoncé dimanche 10 août le lancement d'un nouveau satellite d'ici la fin de l'année 2014. Déjà acheminé vers sa station de lancement dans le Sichuan dans le sud-ouest du pays, il sera le premier satellite chinois à se placer sur l'orbite de la Lune. Sa mission : revenir intact sur Terre, afin de prouver la résistance de ses matériaux.

Si cette expédition s'avère concluante, les mêmes technologies seront ensuite utilisées pour le lancement de Chang'e-5 en 2017, nommé d'après la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise. Il aura, lui, la mission de récolter des échantillons lunaires.

Un programme spatial ambitieux

L'an dernier déjà, la Chine annonçait son avancée technologique avec le module d'exploration Yutu, ou "Lapin de jade". Le robot automatique s'était posé sur la Lune en effectuant le premier alunissage doux - c'est-à-dire sans destruction de l'alunisseur- ;  le premier depuis la sonde soviétique Luna en 1976.

A terme, grâce à ces tests et expéditions préalables, la Chine espère mener à bien un projet spatial ambitieux. En effet, la République populaire envisage d'envoyer une station permanente en orbite d'ici 2020, et pourquoi pas envoyer le premier Chinois sur la Lune.

Ainsi, cela lui permettrait de se faire une place aux côtés des Etats-Unis et de l'URSS sur la liste très restreinte des pays ayant conquis l'espace.

Noter
0