Connexion

PREMIER TEST

Groupe E: ce qu'il faut savoir avant Suisse-France

Il est temps d’en découdre pour les Bleus de Didier Deschamps : ils retrouveront la Suisse à 21h à Salvador. En cas de victoire, puis d’un match nul entre l’Equateur et le Honduras, l’Equipe de France pourrait valider son billet pour les huitièmes de finale. Attention cependant à l’excès de confiance : la Nati, sixième au classement FIFA, dispose d’un effectif expérimenté et d’un moral revigoré après leur victoire à l’arrachée face à l’Equateur (2-1).

Auteur d’un doublé en ouverture face au Honduras, Karim Benzema est attendu au tournant pour le premier vrai match à enjeu de l’Equipe de France. (shutterstock.com).

Ils s’étaient affrontés pour la dernière fois à l’occasion du Mondial allemand. A l’époque, la bande à Zizou avait rendu une pâle copie et concédé le nul face à la Suisse. La Nati avait par la suite sécurisé la première place du groupe qualificatif, laissant aux Bleus un parcours beaucoup plus relevé… Huit ans plus tard, la sélection tricolore aura à cœur de vaincre les Rouges et Blancs, notamment pour éviter de tomber sur l’Argentine dès le tour suivant.

Les Bleus et le costume de favori : La métamorphose tricolore des 6 derniers mois nous permet de dresser ce premier constat : qu’on l’assume ou non, et en espérant qu’ils y fassent honneur, l’Equipe de France endossera le statut de favori vendredi soir à Salvador. Tout au long de la semaine, par le biais des conférences de presse, les joueurs ont voulu tempéré l’enthousiasme des journalistes, leur rappelant la particularité d’une rencontre de Coupe du Monde ainsi que la régularité de la sélection suisse. Une contreperformance aurait en effet des conséquences dévastatrices pour la suite de la compétition : une défaite serait synonyme de deuxième place du groupe E, en attendant des Equatoriens favoris face au Honduras… Ce Suisse-France est un véritable seizième de finale avant l’heure.

Une Suisse ni trop forte ni trop faible : La légendaire neutralité suisse s’applique à leur sélection nationale. Réputée pour sa tradition de matchs nuls et son jeu souvent aseptisé, la Nati tente de redorer son blason grâce à une génération plus technique et plus ambitieuse : Xhaka, Shaqiri, ou encore Inler seront à surveiller notamment. Plus généralement, l’escadron des 23 suisses est équilibré, sans immense star ni maillon faible évident. Le scénario épique de leur victoire face à l’Equateur (2-1, but au bout du temps additionnel de Seferovic) a piqué au vif les hommes d’Otmar Hitzfield, leur permettant d’arriver à Salvador dans une position favorable : en cas de bon résultat face aux Bleus, la sélection suisse n’aura plus qu’à se défaire du Honduras pour valider son billet pour les huitèmes de finale.

La bataille du milieu sera déterminante : Si les Bleus parviennent à cadenasser les milieux de terrain suisses, ils prendraient un avantage conséquent sur la rencontre. Doté de joueurs aussi techniques que puissants, Pogba et Matuidi en tête, l’entrejeu français a les capacités pour étouffer l’adversaire. Il faudra également guetter la performance de la charnière Sakho-Varane, la plus jeune de la compétition, qui fera face à son premier grand défi en Coupe du Monde. Enfin, la performance du numéro 10 Karim Benzema est très attendue. En pleine réussite depuis le début de la préparation, l’avant-centre du Real Madrid est au sommet de sa forme, mentale comme physique, et voudra prouver à ses détracteurs qu’il peut être décisif et ce régulièrement, que ce soit contre des équipes plus faibles ,comme le Honduras, ou contre des adversaires plus expérimentés, à l’image de la Suisse.

Pronostic JOLPress : 2-0 pour l’Equipe de France

 Hugo Bruchet pour JOL Press

Noter
0