Connexion

ITALIE

VIDEO. Deux marins albanais tués en remorquant le ferry incendié

Deux marins albanais ont été tués mardi matin par la rupture d'un câble pendant une opération de remorquage du ferry incendié. Dix passagers ont perdu la vie, un bilan qui pourrait s'alourdir.

L'incendie s'est déclaré dimanche matin à bord du Norman Atlantic. Les passagers et membres d'équipage ont dû être hélitreuillés. (Crédit : capture d'écran / France 2)

Deux marins albanais ont été tués mardi matin par la rupture d'un câble pendant le remorquage du ferry incendié, a fait savoir l'Autorité portuaire albanaise.

"Un marin a été tué sur le coup lorsque le câble a rompu après s'être pris dans l'hélice du moteur", a dit à Reuters un responsable du port albanais de Vore. "L'autre a succombé à ses blessures pendant qu'il était pris en charge par une équipe médicale arrivée en hélicoptère"

Le ministère albanais de la Défense a confirmé la mort d'un des marins, précisant qu'il ne s'agissait pas de militaires.

A RETROUVER AUSSI >> VIDEO. Le bilan continue à s'alourdir après l'incendie du ferry

Un incendie s'était déclaré dimanche matin dans le garage inférieur du ferry Norman Atlantic, dans l'Adriatique.

Des incertitudes sur d'éventuels disparus

427 passagers et membres d'équipage ont dû être hélitreuillés entre dimanche et lundi. L’évacuation s’est achevée lundi soir. 

La catastrophe a fait au moins dix morts, un bilan qui pourrait s'alourdir : des incertitudes demeurent sur d’éventuels disparus. Le ministre grec de la Marine marchande a indiqué qu'il y avait peut-être des erreurs sur la liste d'embarquement.

Des témoignages mettent en cause l'état du ferry et la sécurité à bord

Mardi matin, la plupart des rescapés du ferry Norman Atlantic ont rejoint la terre ferme. 

70 sont arrivés en Grèce, dont neuf des dix Français qui se trouvaient à bord du bateau. Les autres ont rejoint Bari en Italie. 

Certains rescapés ont critiqué l'organisation des premiers secours à bord et l'évacuation des passagers par l'équipage auraient été chaotiques


Les survivants du ferry Norman Atlantic... par 6MEDIAS

L'état du bateau et les conditions de sécurité à bord sont aussi mis en cause. Selon des passagers, des cabines étaient dans un état lamentable.

L'armateur italien du Norman AtlanticCarlo Visentini, a évoqué un problème sur une porte coupe-feu, au niveau du pont inférieur, où a pris l'incendie, tout en précisant que ce problème avait été réglé.  

Carlo Visentini, le bateau, construit en 2009 en Italie, a déclaré à l'agence Ansa être certain de sa fiabilité et de sa sécurité.

Par ailleurs, la capacité d’accueil du ferry est de 195 véhicules, mais 222 véhicules auraient été présents au moment de l'incendie, dont une centaine de camions chargés d’huile. 

L'enquête criminelle ouverte pour naufrage et homicide involontaire devrait permettre de déterminer la responsabilité de la catastrophe. 

Noter
0