Connexion

IMMIGRATION CLANDESTINE

Crise humanitaire aux USA: les enfants migrants par milliers

De plus en plus nombreux, de plus en plus jeunes, les enfants migrants clandestins venus d’Amérique centrale sont près de 50 000 à avoir débarqué seuls, aux Etats-Unis, depuis octobre 2013.

Depuis 2009, le nombre d’enfants clandestins a été multiplié par cinq. (Crédit : Shutterstock)

Envoyés par leurs parents, guidés par un pur inconnu, 47 000 mineurs non-accompagnés ont été intercepté après être parvenus à traverser la frontière mexicaine depuis octobre 2013. Du Honduras, du Salvador, du Guatemala ou encore du Mexique, ils sont de plus en plus nombreux à tenter leur chance au pays du Coca-Cola. Depuis 2009, le nombre d’enfants clandestins a été multiplié par cinq. Avec près de 400 nouveaux arrivants mineurs par jour, les autorités américaines sont débordés.

Jeunes et sans famille

Originaires de la région comptant le plus fort taux d’homicides au monde, ces enfants fuient la violence des rues où règnent les gangs, la pratique du crime organisé et le trafic de drogue. Si ces dernières années la politique d’immigration des Etats-Unis s’est raffermie, quitte à devenir d’une brutalité limite envers les adultes, les enfants seraient, quant à eux, beaucoup mieux traités. Et les parents l’ont bien compris. Désespérés, ils confient leur progéniture à des passeurs, oubliant parfois la dureté du périple qui les attend.

Malnutrition, déshydratation, fatigue, les enfants peuvent subir de nombreux maux durant le voyage. Victimes des bandes organisées, ils sont parfois enlevés puis revendus pour alimenter les réseaux de prostitution des pays qu’ils traversent. Agés de 4 ans pour les plus jeunes, ils gravissent parfois seuls les derniers kilomètres, abandonnés par des passeurs trop frileux qui se contentent de leur indiquer le chemin à poursuivre.

Phénomène de masse et précarité du système

L’état de "crise humanitaire" vient d’être annoncé par le gouvernement américain. Trois bases militaires ont été réhabilitées pour accueillir les nouveaux arrivants venant ainsi s'ajouter aux quelque 80 centres d’accueil, déjà à disposition des autorités en 2013.

Nourris, logés, soignés, les enfants restent entre 30 et 45 jours dans ces centres, le temps aux autorités de retrouver des parents et de les renvoyer dans leurs pays d’origine. Pour une bonne part, cette expédition n’est pas une première. Certains en sont à leur 3, 4ème voire 5ème tentatives. Mais avec le nombre croissant de mineurs clandestins, les conditions sont de plus en plus précaires.

Un coût pour les Etats-Unis

Aujourd’hui à 47 000, l’administration d’Obama note une augmentation de 92% par rapport à l’année dernière, à cette même période, et estime que le nombre de mineurs interceptés à la frontière américano-mexicaine devrait atteindre les 60 000 d'ici septembre.

Un budget de 2,28 milliards de dollars, soit 1,68 milliard d’euros, sera consacré à ce phénomène en 2015, selon le budget officiel annoncé par la Maison Blanche, soit plus du double de ce qui était prévu initialement. Si l’administration parle d’une "crise humanitaire", plutôt que d’une "crise de sécurité", et propose la mise en place d’un groupe de travail pour trouver une solution pertinente, certains qualifient la politique adoptée de laxiste et vont jusqu’à proposer des solutions beaucoup plus radicales.

Noter
0