Connexion

L'HEURE DES COMPTES

Gaza: la guerre a coûté 2,5 milliards de dollars à Israël

Le gouvernement israélien a approuvé une cure d'austérité pour éponger le coût de la guerre, sauf pour le ministère de la Défense.



Un cessez-le-feu entre l'Etat hébreu et le Hamas est entré en vigueur mardi 26 août (Photo: Shutterstock.com)

2 143 morts côté palestinien, 71 côté israélien. Le bilan humain de l'opération "Bordure protectrice" est lourd. La guerre de 50 jours dans la bande de Gaza représente aussi un coût économique important pour Tsahal, l'armée israélienne : 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros), a révélé le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, mardi 2 septembre.

"Dôme de fer"

Du 8 juillet au 26 août, "nous avons attaqué plus de 6 000 cibles, plus de 5 000 d'entre elles via les forces aériennes, et quelque 900 à partir de la terre et de la mer", a précisé Moshe Yaalon. "Les organisations terroristes dans la bande de Gaza – le Hamas, le Jihad islamique et d'autres groupes – avaient 10 000 projectiles au début de l'opération", a-t-il dit. Leur arsenal s'élèverait désormais à "2 000 projectiles", selon le ministre.

Moshe Yaalon a déclaré que chaque interception de roquette par le système de défense "Dôme de fer" coûtait 100 000 dollars (environ 76 000 euros). Le Monde a indiqué qu'entre le 8 juillet et le 5 août "2 560 roquettes et tirs de mortier provenant de militants palestiniens ont frappé l'Etat juif, dont 556 ont été interceptés par le système de défense antimissile "Dôme de fer".

Cure d'austérité

Dimanche 31 août, le gouvernement de Benyamin Netanyahou a approuvé une cure d'austérité pour éponger le coût de la guerre. Seul le ministère de la Défense sera épargné par ces coupes budgétaires. "C'est le ministère de l'Education, avec une réduction de budget de 1 million d'euros, qui sera le plus touché par ces mesures de rigueur", a souligné iTélé.

Des pourparlers doivent réunir dans un délai d'un mois les deux camps sur les sujets les plus sensibles : la libération de prisonniers palestiniens, la construction d'un port et d'un aéroport à Gaza, ou encore la démilitarisation de l'enclave.

Noter
5