Connexion

BEAUTÉ ÉTERNELLE

Après Lénine et Mao, Hugo Chavez embaumé à l'insu de son plein gré?

Comme Lénine, Hô Chin Minh ou Mao Tsé Toung, le corps d’Hugo Chavez sera embaumé à l’occasion de ses funérailles nationales. Avant lui, les trois dictateurs qui reposent chacun dans un mausolée à leurs nom, avaient refusé que leur dépouille traverse les années. A chaque fois, leurs successeurs en ont décidé autrement, afin d’assoir leur pouvoir et leur légitimité auprès des peuples. L’histoire se répèterait-elle ?

Lénine, Hô Chin Minh et Mao Tsé Toung. Photos : L. Léonidov, Domaine Public & Zhang Zhenshi / cc

Faire d’Hugo Chavez un héros de la révolution, c’est l’objectif aujourd’hui de Nicolas Maduro, amené, selon la volonté d’Hugo Chavez, à reprendre la succession du régime.

Le cerveau de Lénine, étudié après son embaumement

Comme lui, il y a bientôt 90 ans et contre son choix, Lénine avait été embaumé. Il devait même être cryogénisé, afin de permettre à son corps de revivre plus tard. Par manque de matériel, les Russes ont choisi de conserver le corps de leur leader, bien que Lénine ait expressément refusé de voir un quelconque mausolée érigé en son honneur.

Au lendemain de son décès, le 21 janvier 1924, le corps de Lénine, embaumé, a été exposé sur la Place Rouge de Moscou avant de prendre place dans un mausolée à son nom.

Fait anecdotique, le cerveau de Lénine a été conservé après son embaumement et un Institut spécial a été créé à Moscou afin de permettre son étude. Le neuroscientifique Oskar Vogt a été chargé de cette mission par les autorités. Dans un article paru en 1929, ce dernier a affirmé que certains neurones du cerveau du dictateur étaient particulièrement larges. Ce constat, contesté par la suite, a servi de justification pour expliquer le "génie" de Lénine.<!--jolstore-->

Hô Chi Minh, embaumé contre sa volonté

Comme lui, Hô Chi Minh, dictateur vietnamien, ne souhaitait pas être embaumé. Au contraire, il aurait préféré que ses cendres soient répandues au-dessus du Vietnam. Mais ses successeurs en ont décidé autrement et ont pratiqué l’embaumement du corps de leur leader, au moins jusqu’à ce que le Vietnam soit unifié, de manière à pouvoir, plus tard, dispersé ses cendres, selon sa volonté, sur la totalité du territoire.

Aujourd’hui, le corps du leader est toujours embaumé et repose dans un mausolée, place Ba Dinh, à Hanoi.

Mao Tsé Toung en décomposition

Mao Tsé Toung voulait également être incinéré, il en a été décidé autrement. Le dictateur chinois a aujourd’hui un mausolée à son nom, place Tian’anmen, à Pékin.

Chaque jours, plusieurs centaines de visiteurs se rendent dans ce mémorial afin d’apercevoir la dépouille de Mao Tsé Toung.

Le corps du leader chinois n’est exposé que quelques heures par jour en raison de la mauvaise conservation de son corps. Il est interdit aux visiteurs de s’arrêter devant le tombeau et ils doivent au contraire passer leur chemin rapidement afin de ne pas apercevoir les traces de vieillesse de ce corps embaumé.

Noter
0