Connexion

Incendies meurtriers en Grèce

Des incendies sans précédent ont ravagé lundi les alentours d'Athènes. Le dernier bilan officiel fait état de 79 morts.

Du fait de la sécheresse, des feux meurtriers ont ravagé la côte grecque. Attisés par des vents de 100 km/h, ils se sont rapidement propagés. Le bilan des incendies qui ont ravagé, le 23 juillet, les villes balnéaires de Rafina et Mati, à près de 40 km à l’est d’Athènes, s’élevait à 79 morts tandis que172 autres personnes ont été blessées, dont 11 grièvement.

C’est l’un "des moments les plus difficiles" vécus par le pays, a réagi le Premier ministre grec Alexis Tsipras, qui a promis de venir en aide aux victimes de cette tragédie. Vingt millions d’euros doivent être débloqués "pour parer aux besoins imminents des mairies et des citoyens touchés", selon le ministère des finances.

La Grèce a reçu l’assistance de plusieurs pays européens – France, Bulgarie, Portugal… –, surtout sous forme de moyens aériens. Ils ont été mis à sa disposition via le "mécanisme européen de protection civile", système de coopération et d’aide mis en place par Bruxelles.

Mardi soir, dans le secteur de Mati, "le feu évoluait sans front actif, avec des foyers dispersés", selon les pompiers. Trois nouvelles localités à Kineta "ont été évacuées par précaution", selon une responsable.

Noter
0