Connexion

INTERNATIONAL

Le Pape lance à Jérusalem un appel à la coexistence entre les religions

Le Pape a achevé lundi à Jérusalem sa tournée de trois jours au Proche-Orient, une visite placée sous le signe de la réconciliation entre les religions. Après une prière devant le Mur des Lamentations, François a symboliquement enlacé deux amis d'Argentine, un rabbin et un professeur musulman.

Auparavant, le Saint-Père s'était rendu au Dôme du Rocher, le troisième lieu saint de l'Islam, là où Mahomet serait monté au paradis. Autre visite symbolique, chargée d'émotion, celle au Mémorial de Yad Vashem, qui honore la mémoire des six millions de Juifs tués par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le souverain pontife y a rencontré des survivants de la Shoah et qualifié l'Holocauste de "tragédie sans limite". L'autre temps fort de cette journée fut la rencontre avec le président israélien Shimon Perès, que le Pape a invité au Vatican afin de prier pour la paix. "Nous devons rejeter fermement tout ce qui s'oppose à l'exercice de la paix et à la coexistence respectueuse entre juifs, chrétiens et musulmans. Nous rejetons la violence et le terrorisme", a notamment déclaré le Saint-Père. Enfin le pape François a célébré une messe dans la salle du Cénacle, là, où selon la tradition chrétienne, se serait déroulée la Cène, l'ultime repas de Jésus avec ses apôtres. Le dernier acte d'une journée riche en messages et symboles.

 
Noter
0