Connexion

VENT DE CHANGEMENT

Xi Jinping impose des règles de bonne conduite au pouvoir

Depuis que Xi Jinping a succédé à Hu Jintao le 15 novembre dernier, il a promis de lutter contre la corruption et les dysfonctionnements de la bureaucratie chinoise. Le bureau politique communiste de Chine a désormais mis en place des nouvelles règles de conduite pour les hauts fonctionnaires, visant à restreindre les abus de pouvoir et la langue de bois.

Photo : capture d'écran vidéo

Le nouveau chef du gouvernement chinois, Xi Jinping, a mis en place des nouvelles mesures pour lutter contre l’abus de pouvoir de certains hauts dirigeants chinois.

Des règles de bon sens pour empêcher les dérives

Ces règles ont été énoncées lors du deuxième rassemblement du Parti, présidé par le nouveau leader Xi Jinping, mardi 4 décembre.

Selon le Financial Times, "les nouveaux règlements, qui couvrent presque tous les aspects de la vie bureaucratique, renforcent l'image d'un homme proche du peuple et plein de bon sens que M. Xi a cultivée depuis sa nomination en tant que secrétaire général du parti communiste le mois dernier".

"Participer à un nombre excessif de cérémonies d’inauguration, inviter son entourage élargi lors de séjours à l'étranger, voyager accompagné de cortèges démesurés, et organiser des brigades d’étudiants agitateurs de drapeaux pour les accueillir à l’aéroport" figurent parmi les nouveaux interdits pour les gros bonnets du parti, comme le rapporte le Wall Street Journal.

Des réunions politiques efficaces, qui aient un sens pour la population

Les règles visent aussi l'auto-complaisance des discours, obligeant les dirigeants "accroître l'efficacité des réunions, à tenir des réunions de courte durée, à faire des discours courts, à éviter les subtilités ou à parler pour ne rien dire".

De même, la publication d'articles complaisants sur les dirigeants n'est plus la bienvenue. "Lorsque nos camarades du Politburo assistent à des réunions ou participent à d'autres activités, il convient de déterminer si oui ou non il faut couvrir ces activités, en fonction de leur valeur informationnelle et de leur effet sur ​​la société", indiquent les nouvelles lignes de bonne conduite.

Un nouveau style de travail qui puisse satisfaire les attentes des Chinois

"Nous allons exprimer clairement notre détermination à améliorer notre style de travail et à résoudre les dysfonctionnements que les masses condamnent particulièrement", a déclaré le Politburo dans un communiqué. "Le style des fonctionnaires et des représentants particulièrement haut placés a un impact important sur ​​le style général du Parti, sur le style du gouvernement, et même sur l'ensemble de la sociét".

"L'attitude qui prône le bon sens, et certains des interdits, résonneront vraiment avec l’attente du public chinois", a déclaré Cheng Li, spécialiste des élites politiques à la Brookings Institution. "C'est une étape vraiment importante pour changer le comportement du gouvernement".

GlobalPost / Adaptation : Anaïs Lefébure pour JOL Press

Noter
0