Connexion

PAYS ÉMERGENTS

Apple préparerait un iPhone «low cost» pour 2013

Une nouvelle rumeur vient de naître autour du géant américain Apple : l'entreprise californienne préparerait un iPhone « low cost » destiné aux pays émergents, ainsi qu'à la Chine et à l'Inde, qui représentes des marchés de plusieurs millions de clients. Cet « iPhone Mini » pourrait voir le jour dès le deuxième semestre 2013.

L'iPhone « low cost » que préparerait Apple pourrait s'apparenter à un iPhone Mini. Ici, un faux smartphone. © Samout3 / Flickr-cc

C’est le site asiatique Digitimes qui a lancé cette nouvelle rumeur : Apple préparerait une version « low cost » de son très populaire iPhone. Ce nouveau venu dans la gamme iPhone pourrait être mis sur le marché dès le second semestre 2013. Une décision qui aurait pu être encouragée par le succès de l'iPad Mini en Chine.

Un iPhone pour l’Inde et la Chine ?

L’iPhone « low cost » ressemblerait beaucoup à l’iPhone classique, seuls les matériaux seraient différents, permettant ainsi de le vendre moins cher. L’aluminium serait ainsi abandonné au profit du polycarbonate, une matière plastique nettement moins onéreuse pour le fabricant.

Certains parlent également d’un iPhone Mini, destiné à séduire les millions d’utilisateurs de cartes prépayées à travers le monde, et plus particulièrement en Chine et en Inde. D’autant plus que la firme californienne travaille actuellement avec l’opérateur China Mobile pour la mise sur le marché d’un téléphone 4G.

Changement de cap

Avec ce changement de cap, Apple semble chercher à endiguer sa récente perte d’influence sur le marché des téléphones portables. En effet, l’iPhone ne représentait plus que 14 % des ventes au niveau mondial au troisième trimestre 2012, contre 23 % six mois plus tôt. Une perte qui semble avoir profité à son concurrent coréen Samsung.

Si l’appareil ne serait pour l’instant destiné qu’aux pays émergents, Apple pourrait décider, en contexte de crise, de faire face à la concurrence en commercialisant l’iPhone « low cost » partout dans le monde, et notamment en France, où les ventes de smartphones Samsung ont progressé bien plus rapidement que celles d’iPhones.

Noter
0