Connexion

AFFAIRE CAHUZAC

Selon Laurent Mauduit de Médiapart, François Hollande a menti

Un des co-fondateurs du site d’information Médiapart l’affirme, François Hollande était au courant que son ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac, détenait un compte en Suisse. « J'ai appris hier avec stupéfaction et colère les aveux de Jérôme Cahuzac devant ses juges », déclarait pourtant le chef de l’Etat après les aveux de son ministre.

Photo : Francois Hollande/Flickr cc.

François Hollande avait-il connaissance de l’existence du compte bancaire que Jérôme Cahuzac, détenait en Suisse ? C’est la question que de nombreux commentateurs et membres de l’opposition se posent depuis la publication des aveux de l’ancien ministre délégué au Budget.

Déclaration de François Hollande

"J'ai appris, hier, avec stupéfaction et colère les aveux de Jérôme Cahuzac devant ses juges", lançait le chef de l’Etat au lendemain de la nouvelle. "Il a trompé les plus hautes autorités du pays : le chef de l’Etat, le gouvernement, le Parlement et, à travers lui, tous les Français"

Et d’ajouter : "J’affirme, ici, que Jérôme Cahuzac n’a bénéficié d’aucune protection autre que celle de la présomption d'innocence. Et il a quitté le gouvernement, à ma demande, dès l’ouverture d’une information judiciaire"

Médiapart contre-attaque

Or, pour Laurent Mauduit, l'un des co-fondateur du journal en ligne Médiapart, le président de la République était parfaitement au courant de la situation : "Bien sûr que François Hollande savait" a-t-il assuré jeudi 4 avril sur Europe 1. "Il le savait au moins dès lors qu'il y a l'information préliminaire qui est ouverte. Il a menti en disant qu'il l'avait découvert avec les aveux de Cahuzac... Bien avant la demande d'entraide organisée par Pierre Moscovici, il savait car les policiers qui enquêtent pour le compte du parquet sont sous les ordres hiérarchiques du ministre de l'Intérieur. Depuis quand les policiers ne rapportent-ils pas à leur hiérarchie ce qu'ils savent"

François Hollande aurait même été au courant depuis le 4 décembre selon le journaliste : "Dès le 4 décembre, tout le monde savait. Même le chef de l'Etat", a-t-il ajouté. "Il y a un inspecteur des impôts qui, dès 2008, dit 'il faudrait faire une vérification fiscale'. Quand François Hollande dit qu'il a découvert l'affaire avec les aveux, il ment évidemment"

Une thèse confirmée par Michel Gonelle

Michel Gonelle, le rival de Jérôme Cahuzac en Lot-et-Garonne, mais aussi le détenteur du fameux enregistrement qui a fait tomber Jérôme Cahuzac, a lui aussi confirmé cette thèse : "Le Président connaissait l'origine de cette affaire dès le 15 décembre", a-t-il expliqué sur iTélé.

Autre témoignage : Le Monde a affirmé jeudi 4 avril qu’Alain Bauer, proche de Manuel Valls et de Stéphane Fouks, le communicant intervenu pour aider Jérôme Cahuzac, clamait dès le 12 décembre : "Mais évidemment qu’il a un compte en Suisse" Des affirmations qui risquent de mettre le gouvernement de plus en plus dans l’embarras. 

Noter
0