Connexion

LÉGUME VERT

Le kale, ce petit chou «détox» qui fait des miracles

Rien de tel qu’un bon allié « détox » pour retrouver la forme après cette période de fêtes de fin d’année. Outre-Atlantique, le kale est en train de devenir la star des New-Yorkais branchés qui misent tout sur les vertus de ce petit chou vert et frisé.

Du kale cuit à la vapeur, arrosé de sauce de soja et de vinaigre de xérès. © Laurel F / flickr-cc

Le chou(chou) des New-Yorkais

Encore peu connu des Français, le kale fait déjà fureur chez nos voisins allemands, et devient la coqueluche des gourmets new-yorkais. Très riche en antioxydants et pauvre en calories, il est l’allié idéal des lendemains de fête ou des repas trop lourds.

Aux États-Unis, le légume fait déjà le buzz. Ce cousin du chou frisé, qui présente des feuilles vert foncé et dentelées, est bourré de vitamines et de minéraux. Gwyneth Paltrow, la star américaine connue pour son gôut de l’alimentation macrobiotique et aux régimes minceur, a déjà tout misé sur ce légume riche en fer, en magnésium et en bêta-carotène.

Le kale à la casserole

En purée, sauté à la poêle, coupé en lamelles, cru en salade ou simplement préparé en légume d’accompagnement (avec des pâtes ou une omelette), ce petit chou se cuisine à toutes les sauces. Et même passé au four, le kale peut se déguster sous la forme de délicieuses chips

L’arroser d’un filet de citron et d’un peu d’huile d’olive suffit à relever son goût déjà prononcé, un peu amer. Il peut même se substituer aux épinards ou à la bette à carde dans plusieurs recettes, et se mariera parfaitement avec une soupe aux légumes.

À consommer sans modération !

Les vertus du kale sont nombreuses : il possède des propriétés anti-congestives, stimule les défenses naturelles et la production d’énergie dans l’organisme, renforce le système immunitaire, ralentit le passage du glucose dans le sang et contribue à la coagulation grâce à sa teneur en vitamine K. Ce chou agit également sur le mauvais cholestérol.

En France, trouver du kale n’est pas chose aisée. Il est cultivé depuis quelques années déjà par les producteurs « Prince de Bretagne ». Sinon, il peut se trouver sous le nom de « chou frisé » ou de « chard ». Et depuis peu, le blog « The Kale Project », lancé par un expatrié américain à Paris, s’occupe d’« amener le plus sain des légumes verts » dans la capitale.

Noter
0