Connexion

Ukraine

La crise perdure malgré les accords de Minsk : au moins 13 morts

La violence ne faiblit pas en Ukraine. Le cessez-le-feu décidé la semaine dernière est plus que menacé car les affrontements entre forces ukrainiennes et pro-russes se multiplient.

Chars ukrainiens quittant l'Est du pays. (Crédit : 6Medias)

Malgré la trêve, la violence s'accentue en Ukraine en dépit des accords de Minsk. Treize militaires ukrainiens ont été tués mercredi lors du retrait de l'armée de la ville stratégique de Debaltseve face à l'avancée des rebelles pro-russes, tandis que 82 sont portés disparus, a annoncé jeudi le ministère ukrainien de la Défense.

En outre, 157 soldats ont été blessés et 93 faits prisonniers par les séparatistes, ajoute le ministère.

Tirs à l'arme lourde

Les séparatistes pro-russes ont déclenché des tirs de mortier contre la localité de Chirokine, à 30 km à l'est de Marioupol, et massaient dans le même temps des combattants, ont déclaré des soldats ukrainiens dans cette région.

Selon l'armée, les séparatistes ont tiré des roquettes, des obus d'artillerie et de chars à 46 occasions, entre autres dans le secteur de Marioupol, grande ville portuaire tenue par les troupes de Kiev, au bord de la mer d'Azov.

Arrivée des humanitaires dans la région

Un convoi conjoint de trois agences de l'ONU transportant de l'aide humanitaire est attendu jeudi à Donetsk, le premier à parvenir dans le bastion des rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Sur une initiative conjointe du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sont six véhicules contenant 62 tonnes d'aide qui doivent parvenir à la population locale. Celle-ci manque notamment de médicaments et de biens de première nécessité, et subit des coupures d'électricité et d'eau.

Source Reuters

Noter
0