Connexion

Le gouvernement envisagerait un renforcement du contrôle des chômeurs

Selon une note confidentielle dévoilée par « Le Canard enchaîné », le gouvernement envisage de durcir les sanctions à l'égard des chômeurs qui manqueraient à leurs obligations.

Selon les informations du Canard enchaîné, le Ministère du travail travaillerait actuellement sur des moyens de renforcer les contrôles des chômeurs en France. Le journal aurait ms la main sur une note confidentielle sur laquelle travaillerait Antoine Foucher, le directeur de cabinet de la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Selon elle, si Pôle emploi estime que le chômeur ne recherche pas assez activement du travail.

Le plan sanctionnerait une recherche insuffisante, un refus de formation ou un refus de deux offres d'emploi jugées raisonnables, entraînerait une réduction des allocations de 50% pendant deux mois. En cas de récidive, elles seraient supprimées pour une durée de deux mois. En outre, chaque demandeur d'emploi devra remplir un "rapport d'activité mensuel", listant l'ensemble des démarches effectuées pour favoriser son retour à l'emploi.

Le gouvernement n’a pas confirmé la validité des informations qui ont fuité. Cependant, dans le document d’orientation envoyé à la mi-décembre aux syndicats et au patronat, le ministère du travail explique qu’il "proposera" une réforme "du barème et des modalités de sanctions dans les semaines qui viennent".

Noter
0