Connexion

DOCUMENTAIRE

«Le Pouvoir» de Patrick Rotman: dans les coulisses de l’Élysée

L’Elysée n’ouvre que très rarement ses portes au cinéma mais, pour la première fois, Patrick Rotman a pu filmer le métier de président au quotidien. « Le pouvoir » dévoile le cœur de l’Elysée dans un documentaire qui donne à voir des réunions des conseillers avec François Hollande, la préparation de sommets internationaux, des tête-à-tête du chef de l’Etat avec ses principaux ministres. Un accès au saint des saints qui reste exceptionnel.

Photo : Palais de l'Elysée - Thomas Faivre-Duboz/Flickr cc.

Les caméras de télévision sont rarement admises à l’Elysée, celles du cinéma, encore moins. Et pourtant le réalisateur Patrick Rotman et le journaliste Pierre Favier ont été autorisés à raconter l'exercice du pouvoir en filmant les premiers mois de François Hollande au sommet de l'État, vus de l'intérieur.  « Le film est axé sur Hollande qui a donné son autorisation pour tourner à l'Elysée pendant plusieurs mois, une sorte de A la Maison Blanche in vivo », précisait le cinéaste en mai 2012, citant la célèbre série américaine « The West Wing » sur les coulisses de la Maison Blanche.

Un accès très privé

Jusqu’alors seule la fiction avait eu, à titre exceptionnel, accès aux coulisses de l’Elysée. Le réalisateur Jean-Daniel Verhaeghe avait pu tourner quelques scènes de son téléfilm Un long chemin (2008), adapté de L'Abolition et de L'Exécution, deux livres de Robert Badinter et Christian Carion, le metteur en scène de Joyeux Noël, avait pu de tourner à l'Elysée quelques images de son film, L’affaire Farewell, qui retraçait une affaire d'espionnage à l’époque de l’URSS. A l’époque, selon L'Express, l'Elysée aurait déclaré : « Nous voulions lancer un signe d'ouverture, mais cela a nécessité une lourde organisation et reste exceptionnel ».

Un documentaire exceptionnel

Mais cette fois-ci Patrick Rotman n’a pas réalisé une fiction – comme La Conquête, film de Xavier Durringer dont il avait écrit le scénario et les dialogues, qui retraçait la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 – mais un documentaire. « Il s’agit de montrer le fonctionnement au sommet de l'État, comment se prennent les décisions, comment travaille le président. C’est d’ailleurs assez étonnant que le président ait donné son autorisation. Il n’a absolument rien demandé », a commenté le réalisateur, le 10 mai dernier sur RMC et BFMTV.

« Chacun mettra dans ce film ce qu’il a envie de voir. Ce n’est qu’une immersion, en plongée, il n’y a pas de démonstration politique », a-t-il ajouté.

Une grande première donc

« Quoi qu’on pense de la politique de François Hollande, jamais personne n’a pu filmer à l’Elysée. C’est la première fois que quelqu'un a pu tourner 40 ou 50 heures de rush. Quand j’ai fait un film sur Mitterrand ou Chirac, j’avais du mal à trouver des images d’archive. Là, il y en aura », a expliqué Patrick Rotman sur RMC et BFMTV. « L’Elysée est un personnage du film. Ce décor, ce lieu en dehors de l’histoire, pèse, dans l’isolement, la solitude. Comment passer en dehors de cette forteresse pour garder le contact avec le peuple ? »

Comment filmer à l’Elysée ?

Alors comment le réalisateur a-t-il pu avoir l’autorisation de filmer dans le Palais ? « On en avait parlé à François Hollande plus d’un an avant l’élection, il avait dit oui, mais en rappelant qu’il n’était pas élu. Un mois avant l’élection, il a confirmé, on a commencé à filmer son premier jour à l’Elysée », raconte Patrick Rotman. « Pratiquement tout le film se passe à l’Elysée. L’objet du film consiste à montrer en quoi consiste le job du président. On le suit dans les réunions, les préparations de sommet. L’idée, c’est que le spectateur soit la petite souris sous la table ».

Le Pouvoir, un film de Patrick Rotman et Pierre Favier, en salles le 15 mai.

Noter
0