Connexion

MONDE

L’Etat islamique saccage d'autres antiquités au bulldozer

Une semaine après le saccage du musée de Mossoul, les djihadistes de l’Etat islamique se sont une nouvelle fois attaqués au patrimoine culture irakien. Armés d’un bulldozer, cette fois.

Les djihadistes de l'Etat islamique détruisent des antiquités vieilles de 3 000 ans dans un musée de Mossoul (Crédits : capture d'écran 6medias)
Rien ne semble pouvoir les arrêter. Une semaine après le saccage du musée de Mossoul, les djihadistes de l’Etat islamique s’en sont, une nouvelles fois, pris au patrimoine culturel irakien. "Ils ont attaqué l’antique cité de Nimroud, l’ont rasée et se sont appropriés des objets archéologiques vieux de treize siècles avant Jésus-Christ", a fait savoir le ministère irakien du Tourisme et des Antiquités, dans un communiqué.

Au bulldozer

"Il y a avait des statues et des murs ainsi qu'un château que l'Etat islamique a intégralement détruit", poursuit une source tribale habitant près de Mossoul, qui précise que les djihadistes "ont pillé les objets de valeur avant de raser le site", au bulldozer. L’Unesco dénonce pour sa part un véritable "crime de guerre".

Trafic d’antiquités

Selon le Conseil de sécurité des Nations Unies, les pillages entrepris par l’Etat islamique, qui ferait ensuite du trafic de contrebande d’objets d’antiquités en Syrie et en Irak, servent au financement des groupes djihadistes.

Suite au saccage du musée de Mossoul, le gouvernement central irakien avait d’ailleurs déclaré que les islamistes n’avaient pas détruit toutes les sculptures et les statues, et qu’ils s’apprêtaient à en écouler une partie sur le marché noir des antiquités. "Ces ventes sont déjà amorcées", avait même précisé le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi.

Source : Reuters

Noter
0