Connexion

UN MOIS APRÈS - INTERVIEW

Sylvain Robert: «Les Lensois sont fiers d’accueillir le Louvre Lens»

Un mois après l'ouverture du Louvre Lens, plus de 140 000 visiteurs se sont déjà rendus dans ce musée de verre et de lumière posé sur un ancien carreau de mine. Sylvain Robert, 1er adjoint au maire de la ville de Lens, chargé du développement économique et commercial, nous en dit plus sur l'impact du musée sur la ville et sur le sentiment des Lensois devant un tel afflux de touristes.

Louvre Lens - Photo Page officielle Facebook DR

JOL Press : Le musée Louvre Lens a déjà accueilli 140 000 visiteurs un mois seulement après l’inauguration. Vous attendiez-vous à un tel succès ?

Sylvain Robert : Nous avions au départ misé sur une fréquentation de 700 000 visiteurs la première année. La visite de 140 000 personnes au bout du premier mois dépasse largement nos espérances. La période des vacances scolaires a permis un record de fréquentation entre Noël et le jour de l'An. Ces bons chiffres sont pour nous la concrétisation d’un travail collectif.

JOL Press : D'où viennent les visiteurs ?

Sylvain Robert : Plus de la moitié des visiteurs viennent de la région Nord-Pas-de-Calais. Le public étranger est également important : nous recevons la visite de nombreux Belges, Allemands, Japonais et Chinois.

JOL Press : Quel est l’impact du Louvre-Lens sur l’activité économique locale ?

Sylvain Robert : La visite de 140 000 personnes a permis une hausse du chiffre d’affaires de nombreux commerçants, hôtels et restaurants. Nous sommes en ce moment dans une période d’ouverture. Il y a certes un engouement populaire, mais nous devons encore attendre pour pouvoir analyser les retombées économiques de l’antenne du Louvre sur la ville de Lens. L’été 2013 sera pour nous la « période test ». Un grand nombre de touristes anglais devraient se rendre dans la région. <!--jolstore-->

JOL Press : Quels sont les autres sites à visiter à Lens ?

Sylvain Robert : Le bassin minier de Lens a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2012. Les anciens sites miniers ont été transformés en espaces de promenades et de randonnées. Lens propose également un tourisme de mémoire à travers deux grands sites : Notre Dame de Lorette et le Mémorial Canadien de Vimy, le plus prestigieux des monuments canadiens d'Europe. Ces deux sites s’adressent à un large public. Les touristes peuvent également se rendre au musée de Mine à 15 kilomètres de Lens, ou encore au Musée des Beaux-Arts à Lille.

JOL Press : Que pensent les Lensois de cet afflux de touristes ?

Sylvain Robert : Les Lensois sont fiers d’accueillir chez eux l’antenne du plus grand musée parisien et par la même occasion des milliers de visiteurs… Les habitants se sont appropriés ce projet.

JOL Press : Avez-vous été en contact avec vos homologues de Metz et de Bilbao ?

Sylvain Robert : Il y a eu des échanges techniques avec Metz et Bilbao, deux villes transformées après la création d'un musée : le Centre Pompidou- Metz et le musée Guggenheim. On parle d'ailleurs aujourd'hui d'« effet Guggenheim » pour parler de l'impact du musée sur la ville espagnole. Il était important pour nous de comprendre comment fonctionne l’intégration d’un musée dans la ville et les répercussions d’un tel projet. Ce partage d'expériences a également permis d'informer au mieux les Lensois, qui se posaient beaucoup de questions.  

Noter
5