Connexion

OPÉRATION SERVAL

Retour en vidéos sur la visite de François Hollande au Mali

François Hollande s’est rendu au Mali, samedi 2 février, à l’occasion d’une visite historique. Durant deux discours prononcés à Tombouctou et à Bamako, le président français a réaffirmé l’engagement inconditionnel de la France auprès de son allié malien.

Photo : Capture d'écran vidéo

Trois semaines après le lancement de l’opération Serval et l’arrivée des troupes françaises sur le territoire malien, François Hollande, accompagné de ses ministres de la Défense, Jean-Yves le Drian, des Affaires étrangères, Laurent Fabius, et du Développement, Pascal Canfin, a effectué une visite de quelques heures au Mali, samedi 2 février.

L’opération prendra "le temps qu’il faudra"

Lors d’un premier discours à Bamako, qualifié "d’historique" par les proches du Président, prononcé au côté du président malien par intérim, Dioncounda TraoréFrançois Hollande a réaffirmé l’engagement de la France au Mali. L’opération prendra, selon lui, "le temps qu’il faudra".

"Le terrorisme n’a pas encore été vaincu" a encore ajouté François Hollande qui a également appelé au respect des droits de l’Homme.

Le combat n’est pas terminé

À l’occasion d’un deuxième discours prononcés à Tombouctou, François Hollande a félicité le travail accompli depuis plusieurs semaines.

"Depuis le 11 janvier, nous avons déjà accompli beaucoup de travail, il n'est pas encore complètement terminé. Cela va prendre encore quelques semaines, mais notre objectif est de passer le relais. Nous n'avons pas vocation à rester."

Face aux forces françaises sur place, il a ajouté : "Le combat n'est pas terminé. [...] Nous serons aux côtés des autorités maliennes pour finir cette opération"

En "signe de reconnaissance de la ville de Tombouctou à la France,", le président français s’est vu offrir un chameau dès son arrivée à Tombouctou.

L’ami sincère de l’Afrique

Comme depuis plusieurs jours, le président français a plaidé pour le déploiement d’une force africaine pour prendre rapidement le relais des forces françaises.

Dans son propre discours, le président malien Dioncounda Traoré a remercié la France pour son aide "à un moment où l’existence même du Mali était en jeu".

"Dites à François qu’il est le frère de toutes les Maliennes, de tous les Maliens, l’ami sincère de l’Afrique toute entière," a-t-il ajouté.

Noter
5