Connexion

MÉMOIRE

Prendre des photos nuirait aux souvenirs

Pour mieux se souvenir, l'observation attentive semble être plus indiquée que l'immortalisation sur photos. Une étude américaine semble en tout cas l'indiquer.

Prendre des photos pour se souvenir de quelque chose pourrait paradoxalement aboutir au résultat inverse et faciliter l'oubli. Photo : Stewart/FLickr / cc

Prendre des photos ne serait pas le meilleur moyen de conserver la mémoire d’un événement. C’est ce que révèle une étude américaine publiée récemment dans la revue Psychological Science.

Trop rapide avec un appareil photo

C’est dans un musée que s’est déroulée la majeure partie de cette étude. Les chercheurs ont alors demandé à des visiteurs. Alors que certains ont préféré observer avec attention les éléments qu’ils avaient en face d’eux, d’autre ont voulu immortaliser le moment en prenant l’objet observé en photo.

 La sortie du musée, les visiteurs choisis ont été interrogés et les scientifiques ont découvert que ceux qui avaient pris des photos avaient moins de chance de se souvenir des détails de ce qu’ils avaient observé.

« Les gens sortent leurs appareils photo si rapidement, presque sans y penser, pour capturer un moment, qu’on en est à un point où ils oublient même ce qui se passe juste en face d’eux », explique ainsi Linda Henkel, auteur de l’étude et professeur à la Fairfield University.

Ranger ses photos pour se souvenir

Cette première étude a été confirmée grâce à des étudiants à qui a été demandé de visiter un musée et d’observer certains objets, en les photographiant, ou en les observant simplement. Le lendemain, ces étudiants ont été interrogés sur leur souvenir de cette visite. Résultat sans appel : ceux qui avaient pris des photos ont été ceux qui se souvenaient le moins de détails précis.

« Quand les gens s’appuient sur la technologie pour qu’elle se souvienne à leur place [...] cela peut avoir un effet négatif sur le fait qu’ils se rappellent bien de leur expérience », explique la scientifique dans un communiqué.

Prendre des photos ne serait donc pas le meilleur moyen d’immortaliser un moment. Encore moins si le photographe n’est pas rigoureux dans le classement de ces photos, indique encore la chercheuse. « Une accumulation de photos numériques, et un manque de rangement, décourage beaucoup de gens d’y accéder et de se remémorer les souvenirs qui s’y rattachent », explique-t-elle. « Pour se souvenir, il faut avoir accès aux photos et interagir avec elle, pas simplement les amasser ».

> Lu sur TF1

Noter
0