Connexion

IMMIGRATION

Brésil: nouvelle terre d'élection des migrants africains

Traditionnellement, les immigrés africains empruntent les côtes nord du continent jusque l’Italie pour regagner l’Europe. Mais en Amérique du Sud et surtout au Brésil, on constate une forte augmentation des migrants d'origine africaine depuis la fin des années 90.

Le Brésil a vu le nombre d'immigrés africains doubler ces dernières années (Photo:MikeVondran/Flickr)

La destination de l’immigration de masse après l’Europe

Avec les barrières à l’immigration de masse mises en place par l’Europe, les populations ont trouvé en l’Amérique Latine une alternative. Pendant longtemps, l’Amérique du Sud s’est contentée d’être uniquement le territoire de transition avant les Etats-Unis ou le Canada. Mais depuis peu, l’Amérique Latine est devenue une destination rêvée.

Les immigrés qui affluent en Amérique du Sud sont originaires de Libye, du Maroc ou du Sénégal. Ils ont suivi la voie des Haïtiens et tentent leur chance en Argentine, au Mexique mais surtout au Brésil. De plus, le président Lula avait entrepris un renforcement de la collaboration économique entre le Brésil et l’Afrique. Des jeunes se sont décidés à venir s’installer là-bas.

Le trajet des immigrés pour rejoindre le Brésil dure plusieurs mois et est un investissement. Ils se rendent d’abord en Espagne avant de rejoindre l’Equateur en avion puis ils gagnent le Brésil par le Pérou ou la Bolivie.

Des conditions d’accueil favorables

C’est essentiellement la croissante économique qui est une aubaine pour les populations africaines. Les migrants ont egalement un meilleur accès aux soins et l’obtention d’un visa de travail temporaire est facile et rapide.

La ville de Brasileia, à la frontière du Pérou, est la porte d’entrée du pays. Depuis dix ans elle accueille un nombre considérable d’immigrés. Beaucoup d’entre eux attendent dans des camps avec des centaines d’autres personnes. Les entrepreneurs brésiliens visitent ces centres à la recherche de main d’œuvre. Les hommes sont jeunes et en bonne santé. Mais surtout ils sont prêt à partir travailler immédiatement et sont peu payés. Beaucoup sont envoyés au sud du Brésil, une région plus agricole.

On avait déjà constaté l’emploi d’immigrés sur les chantiers de la Coupe du Monde au Brésil. Grâce à cet évènement, certains rejoignent directement Rio de Janeiro et s’installent dans les rues en vendant des souvenirs. 

Un mélange compliqué à la population brésilienne

La migration importante venue d’Afrique créé une diaspora africaine de plus en plus importante sur le continent.  Elle a pourtant des difficultés à se mêler à la population nationale. Bien que les populations noires et métisses représentent près de la moitié de la population, une partie, d’origine africaine, n’est pas favorable à leur établissement. Certains interprètent cet établissement comme une appropriation du travail disponible. 

Noter
0