Connexion

CINÉMA

Le Chili à l’honneur du Mois du film documentaire 2013

A l'occasion du 40e anniversaire du coup d'Etat au Chili et la mort du président Salvador Allende, la bibliothèque du cinéma François Truffaut consacre tout un cycle au Chili (1973-2013), dans le cadre du Mois documentaire 2013. Du 9 au 30 novembre, des projections auront lieu chaque samedi, suivies de rencontres avec les réalisateurs et des spécialistes du Chili.

Photo: extrait du documentaire "Allende c'est une idée qu'on assassine" DR

"Adieu général" de Luis Briceno (2009)

En voix off, un Chilien revient avec humour sur le Chili des années 80. Réalisateur franco-chilien, Luis Briceno est arrivé en France dans les années 90. Il a fondé avec d’autres cinéastes la société de production Metronomic.  

"Chili, la mémoire obstinée" de Patricio Guzman (1997)

Connu pour son œuvre documentaire sur l'histoire du Chili, Patricio Guzman a examiné en profondeur le gouvernement de Salvador Allende dans les années 70 en réalisant La Bataille du Chili, une trilogie documentaire. Dans Chili, la mémoire obstinée, le cinéaste revient dans son pays natal, après 22 ans d'exil, et s'interroge sur la question de la mémoire et de l'oubli. 

>>Samedi 9 novembre, à 15h

 

"Imagenes de un 1° de Mayo" (1986) – "Somos" (1985) de Pedro Chaskell et Pablo Salas

Précurseur du mouvement appelé le "Nuevo Cine Chileno" (1955 - 1973),  -le "Nouveau Cinema Chilien" en français -, Pedro Chaskel livre, avec le documentariste Pablo Salas, des images inédites sur les manifestations contre la dictature de la junte militaire au Chili. 

"La Flaca Alejandra" de Carmen Castillo et Guy Girard (1994)

En parlant sous la torture, Marcia Morino – appelée "La Flaca Alejandra" - a provoqué la chute du mouvement de résistance (MR) de nombreux militants, et l’arrestation de nombreux militants pendant la dictature chilienne. Vingt ans après le coup d'Etat au Chili,  elle s’exprime sur sa trahison. 

>>Samedi 16 novembre à 15h

 

"L’ambassade" de Chris Marker (1973)

Entre le documentaire et la fiction, L’Ambassade de Chris Marker plonge le spectateur dans une ambassade située dans une grande ville d'Amérique du Sud, après un coup d'État. On suppose qu’il s’agit du Chili après le coup d'État du Général Augusto Pinochet. Le documentariste plante sa caméra à l’intérieur de l'édifice et filme le quotidien des militants réfugiés. 

 

"Septembre chilien" de Bruno Muel, Théo Robichet et Valérie Mayoux (1973)

Filmées à Santiago, quelques jours après le coup d’Etat, les images tournées par Bruno Muel, Théo Robichet et Valérie Mayoux sont un précieux témoignage des journées qui suivirent l’attaque du palais présidentiel de La Moneda : les obsèques de Pablo Neruda, la répression militaire qui s'intensifiait, et la peur de la population. 

>>Samedi 23 novembre à 15h

 

"Venceremos", de Hector Rios et Pedro Chaskell (1970)

Dans leur court-métrage, Hector Rios et Pedro Chaskell témoignent des inégalités entre les riches et les pauvres au Chili. Ils livrent des images sur la pauvreté et la marginalisation dans ce pays d'Amérique du Sud dans les années 70. 

"Pinochet et ses trois généraux : souvenirs d’un voyage au Chili en 1976-77" de José Maria Berzosa (2004)

De retour d'un voyage en Antarctique, à l’extrême sud du Chili, le réalisateur José Maria Berzosa a réussi à approcher le général Pinochet à Santiago. Le général a accepté de se confier, face caméra, sur sa pensée politique avec trois des principaux membres de la junte, l’amiral Merino, le général Leigh, chef de l’aviation, et le général Mendoza, chef des carabiniers.  

>>Samedi 30 novembre à 15h 

Noter
0