Connexion

ROYAUME-UNI

«News of the world»: début du procès des écoutes téléphoniques

Rebaptisé « procès du siècle » outre-Manche, le procès des écoutes téléphoniques du tabloïd britannique News of the World (NoW), s'est ouvert lundi 28 octobre à Londres. Au total huit personnes seront jugées, des journalistes et des responsables du journal, dont les anciens rédacteurs en chef Rebekah Brooks et Andy Coulson, deux proches de David Cameron.

Dernier numéro du tabloïd britannique qui titre "Merci et Adieu" - Photo DR Sarah.Marshall/ Flickr

C’est à quelques pas de la cathédrale Saint-Paul, au tribunal d'Old Bailey, à Londres, que s’est ouvert lundi le procès des écoutes téléphoniques du tabloïd News of the World (NoW), une affaire politico-médiatique qui a secoué le Royaume-Uni en 2011. Sur le banc des accusés : huit personnes dont Rebekah Brooks et Andy Coulson, deux proches du Premier ministre David Cameron.

600 personnes visées

Les audiences permettront de découvrir en détail les méthodes du journal hebdomadaire, accusé d'avoir piraté les téléphones de quelque 600 personnes depuis le début des années 2000 : des citoyens britanniques parmi lesquels des personnalités comme les princes William et Harry, les acteurs Hugh Grant et Sienna Miller, le chanteur Paul McCartney ou encore plusieurs footballeurs.

Un procès dérangeant pour David Cameron

Ce procès très attendu au Royaume-Uni pourrait s'avérer gênant pour David Cameron, étant donné que deux des huit accusés sont des proches du Premier ministre. Rebekah Brooks, ancienne rédactrice en chef du News of the World (NotW) de 2000 à 2003 et amie du chef de gouvernement conservateur, est accusée d’avoir participé à ce système d'écoutes, mais également d'avoir dissimulé des preuves aux policiers qui enquêtaient sur l'affaire. 

Également dans l'œil du cyclone médiatique, Andy Coulson, rédacteur en chef de NotW au début de l'affaire des écoutes. Après avoir démissionné du tabloïd, il a rejoint le cabinet de David Cameron, en devant son porte-parole, poste qu'il a quitté en janvier 2011 en raison de son implication dans le scandale des écoutes. Le journaliste britannique est accusé d’avoir donné des pots-de-vin aux fonctionnaires pour obtenir un annuaire avec les coordonnées téléphoniques de personnalités de la famille royale. 

Fermeture en juillet 2011

L’affaire des écoutes téléphoniques avait poussé le magnat de la presse Rupert Murdoch a fermer en juillet 2011 le NotW, qui enregistrait le plus important tirage de la presse britannique. Le 10 juillet 2011, le journal dominical vieux de 168 ans avait titré « Merci et adieu » en regroupant ses plus gros succès de vente.

Noter
0