Connexion

PLANÈTE POUBELLE

Océans: les fonds marins sont aussi très pollués

Une équipe de scientifiques a trouvé des déchets plastiques jusqu'à 4 500 mètres de profondeur. La Méditerranée est particulièrement touchée.

De nombreuses tortues s'étouffent avec des sacs qu'elles confondent avec des méduses (Photo: Shutterstock.com).

Sacs, bouteilles, cartons... A la surface des océans flottent des dizaines de milliers de tonnes de déchets qui forment le "7e continent". Il s'agirait en fait de la partie émergée de l'iceberg. Selon une étude publiée jeudi 1er mai dans la revue Plos One, les eaux marines seraient polluées jusqu'à 4 500 mètres de profondeur. Un phénomène qui n'avait encore jamais été documenté.

Coordonnée par l'université des Açores (Portugal), cette étude a permis d'analyser près de 600 échantillons provenant des fonds marins. Les membres d'une quinzaine d'organismes de recherche européens ont sillonné l'Atlantique, l'Arctique et la Méditerranée. Résultat : les déchets plastiques sont majoritaires (41%), devant ceux liés aux activités de pêche (34%).

En cause : les 300 millions de tonnes de plastique produites chaque année par l'humanité, dont 10% finissent dans les océans.

"La Méditerranée est la zone d'Europe la plus affectée, notamment près des grandes agglomérations", affirme François Galgani de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer) et co-auteur de l'étude. Pire : les scientifiques ont constaté la présence de déchets sur des sites qui n'avaient auparavant jamais fait l'objet d'aucune exploration.

Les déchets plastiques sont très dangereux pour les animaux marins et la biodiversité. L'exemple le plus emblématique est celui des tortues qui s'étouffent avec des sacs qu'elles confondent avec des méduses. Moins connu, le phénomène de "pêche fantôme", lié aux filets perdus en mer, constitue aussi une réelle menace, explique l'Ifremer dans un communiqué.

Noter
5