Connexion

Réforme SNCF : vers un vote au Sénat

Ce mardi, le Sénat s'apprête à voter le projet de loi « pour un nouveau pacte ferroviaire » alors même que le mouvement de grève s'essouffle.

Le projet de loi prévoyant l’ouverture du secteur ferroviaire à la concurrence à partir de 2020, mettant fin au recrutement au statut de cheminot à partir de 2020 doit être voté au Sénat aujourd’hui. Il est prévu que le texte soit mis à jour lors de ce vote, la chambre haute ayant introduit des amendements, dont une partie avec l'aval du gouvernement et sur proposition des syndicats réformistes.

Au même moment, Sud-Rail (3 syndicat à la SNCF) a appelé à un rassemblement devant le Palais du Luxembourg à 14 heures. La CGT des cheminots et Sud Rail ont déjà fait part de leur intention de poursuivre le mouvement – qui a déjà coûté plus de 400 millions d’euros à la SNCF – après le vote du Sénat. Les deux syndicats disent vouloir maintenir le gouvernement "sous pression".

Après ce vote, il restera un dernier espoir pour les grévistes : peser sur les négociations en commission mixte paritaire le 13 juin prochain, qui permettront aux députés et aux sénateurs de tenter de s’accorder sur une version commune.

Les syndicats auront toutefois "deux ans pour conclure ce cadre collectif qui doit être d'un haut niveau de protection des cheminots dans la branche ferroviaire", assure député LREM Jean-Baptiste Djebarri est le rapporteur du projet de loi. "Si la réforme s'arrête sur le plan législatif, elle continue sur le plan du dialogue social, et les syndicats et tous les cheminots sont concernés"

Noter
0