Connexion

Rencontre entre Edouard Phillipe et les syndicats de cheminots à Matignon

Le premier ministre Édouard Philippe a rencontré lundi 7 mai les quatre organisations syndicales de cheminots en grève, sans que les parties ne trouvent d’accord.

Ce lundi matin, le premier ministre français Edouard Philippe a rencontré tour à tour les syndicats de cheminots en grève. Ceux-ci s’opposent à la réforme du secteur ferroviaire français, qu'ils jugent infondée. À l’annonce de cette première rencontre, l’intersyndicale (CGT cheminots, Unsa ferroviaire, Sud rail et CFDT cheminots) a salué une victoire due à la ténacité et à la force du mouvement. Et même un "recul du gouvernement", selon la CGT.

Le discours a toutefois changé au sortir de la réunion : "Pour nous, clairement, la grève (à la SNCF) se poursuit", a déclaré lundi à la presse Laurent Brun, secrétaire général de la CGT Cheminots. "Il n'y a pas de débat" a-t-il déploré, avant de souligner qu'il reste "encore trois semaines pour interrompre le processus parlementaire" avant l'examen du projet de loi de réforme ferroviaire au Sénat.

Du côté du gouvernement, on insiste sur le caractère "indispensable" de la réforme, adoptée mi-avril en première lecture à l'Assemblée.

Noter
0