Connexion

FROID ET MANQUE DE LUMIÈRE

Le mois de février est mauvais pour le sommeil

Le mois de février provoque manque de sommeil et insomnies. Une étude britannique vient de prouver, en étudiant les cas de 21 000 personnes, que sur toute l’année, c’est en février que nous dormons le moins.

Photo : RelaxingMusic/Flickr / cc

Des difficultés pour vous endormir en février ? Rien de plus normal, le deuxième mois de l’année vient d’être reconnu comme celui qui faciliterait le moins le sommeil.

21 000 questionnaires étudiés

Une étude britannique, parue mardi 5 février, a en effet prouvé que le froid et le manque de soleil caractéristiques du mois seraient la cause de troubles du sommeil plus importants pendant cette période de l’année.

Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs se sont appuyés sur un programme internet d’exercices anti-insomnie et ont analysé les 21 000 questionnaires d’une grande étude sur le sommeil réalisée en Grande-Bretagne, l’hiver dernier.

8 minutes de plus pour s’endormir

Il semblerait que le mois de février implique 8 minutes supplémentaires pour parvenir à s’endormir.

"En effet, il faut en moyenne 56 minutes pour sombrer dans le sommeil, contre 48 minutes en mars. Par ailleurs, en février, les personnes souffrant d’insomnies restent éveillées 10 minutes de plus qu’en mars," rapporte ainsi LaDépêche.fr

Les habitations surchauffées sont mauvaises pour le sommeil

Le professeur Colin Espie, qui a dirigé l’étude, indique ainsi que le froid du mois de février, les habitations surchauffées, le manque de soleil qui joue sur le moral seraient des facteurs déstabilisants pour le sommeil.

"Sur les 21 000 personnes qui ont répondu au questionnaire sur le sommeil mois après mois, 68% se sont plein de mal dormir et d’être particulièrement fatigués en février alors qu’ils n’étaient plus que 39% en mars. Et ce sont les femmes qui sont les plus affectées par cette baisse de qualité du sommeil en ce mois gris et froid," explique le professeur Colin Espie.

Noter
0