Connexion

RALLYE EN DEUIL

Dakar 2013: le Français Thomas Bourgin meurt dans un accident

Après la mort de deux Péruviens jeudi 10 janvier, le rallye Dakar est à nouveau endeuillé vendredi 11 janvier, suite au décès d’un motard français, Thomas Bourgin, originaire de Saint-Etienne et âgé de 25 ans. Il est entré en collision avec une voiture de carabiniers chiliens.

Photo : capture d'écran vidéo

Thomas Bourgin est « probablement mort sur le coup »

Dans un communiqué spécial publié par le site officiel du Dakar 2013, l’organisation indique que « Thomas Bourgin, pilote moto n°106, a été victime d’un accident de la circulation mortel alors qu’il effectuait ce matin le trajet de liaison devant le conduire au départ de la spéciale du jour ».

Le drame s’est produit ce matin dans la montée vers la Cordillère, côté Chili, lors de la septième étape du parcours. Le jeune pilote français originaire de Saint-Etienne (Haute-Loire), qui venait de fêter ses 25 ans, est entré en collision avec une voiture de carabiniers chiliens, qui arrivait en sens inverse. « Les équipes médicales du rallye dépêchées sur place n’ont pu que constater le décès du pilote, probablement mort sur le coup », explique ASO (Amaury Sport Organisation), l’organisateur du rallye.

C’était le premier Dakar pour ce jeune pilote de 25 ans

Thomas Bourgin occupait la 68ème place du classement général au moment de l’accident. C’était son premier Dakar. « Il avait donné corps à sa passion dès 2009 au Rallye du Maroc, puis avait accroché la 4ème place de l’Africa Race en 2011, avant de terminer 7ème du Rallye de Tunisie », précise le communiqué. Il était le plus jeune participant français à la compétition. Lors d’une course au Maroc, il avait déjà subi une grave chute, et s’était fait tatouer le nom de la course sur la cuisse, à l’endroit de sa blessure.

Le rallye Dakar déjà endeuillé

« À sa famille, à ses proches, les organisateurs du Dakar et l’ensemble de sa caravane, expriment leur profonde tristesse et présentent toutes leurs condoléances », écrit ASO. La mort du motard français suit de près celle de deux Péruviens, tués jeudi 10 janvier dans un accident de circulation, qui impliquait un véhicule d’assistance de l’équipe britannique Race2Recovery, et deux taxis. L’accident, qui a eu lieu au Pérou, a par ailleurs fait sept blessés. L’année dernière, c’était un motard argentin de 38 ans, Jorge Boero, qui avait trouvé la mort dès le premier jour du rallye Dakar, le 1er janvier, en Argentine.

Noter
0