Connexion

TRANSPORT DU FUTUR

Un Zeppelin pour le XXIème siècle: le dirigeable géant d'Aeros

Le Pélican, un prototype de ballon dirigeable créé par l'entreprise Aeros Corporation, devrait effectuer son premier voyage d'ici la semaine prochaine. Il s'agira du premier dirigeable géant à prendre son envol depuis la catastrophe du Hendinburg en 1937.

Financé en partie par le Pentagone, le Pélican servira aussi bien au transport commercial que militaire. Photo : capture d'écran

C’est un ballon dirigeable long de 79 mètres qui décollera des États-Unis la semaine prochaine. Le Pélican – puisque c’est son nom – est un prototype mis au point par l’entreprise Aeros Corporation, et augure d'un bel avenir pour le transport aérien de fret.

Le dirigeable devrait en effet pouvoir transporter jusqu’à 66 tonnes de matériel, notamment grâce à sa flottabilité par l’hélium, qui n’est pas explosif contrairement à l’hydrogène. La « coque » du ballon, rigide, est quant à elle constituée de fibre de carbone et d’aluminium.

Un dirigeable à 43 millions d’euros

Les premiers essais se déroulent pour l’instant dans un hangar géant en Californie ; le dirigeable a déjà « volé » à quelques mètres du sol. Des essais de déplacement horizontal au sol ont également été effectués grâce au coussin d’air qui lui sert de train d’atterrissage.

Aeros destine le Pélican au transport commercial, mais aussi militaire puisque le Pentagone a lui-même investi dans le projet, qui a coûté près de 43 millions d’euros.

Le retour du dirigeable ?

L’envol du pélican est un évènement pour le moins historique, puisqu’il sera le premier dirigeable à prendre son envol depuis la catastrophe du Hindenburg.

En effet, depuis que 35 personnes avaient péri dans le spectaculaire accident du dirigeable allemand en 1937, ce mode de transport avait été subitement abandonné, car jugé trop dangereux.

Noter
0