Connexion

Trump et Abé appellent à la fermeté contre la Corée du nord

Face à la menace nucléaire nord-coréenne, le Japon, en première ligne face aux menaces de Pyongyang, apporte un soutien total à Donald Trump.

"L'heure de la patience stratégique est révolue" face aux "essais nucléaires illégaux et les tirs de missiles balistiques scandaleux (...) qui sont une menace pour la paix internationale et la stabilit" a lancé le président américain lors de sa visite à Tokyo – premier arrêt d’une vaste tournée en Asie. A l’unisson de Washington, le leader japonais Shinzo Abe s'est déclaré partisan de sanctions économiques encore plus dures à l'encontre de la Corée du Sud.

Pour rappel, la Corée du Nord a effectué un sixième essai nucléaire en septembre – son plus puissant à ce jour – et ce en dépit des vives protestations de la communauté internationale dans son ensemble.

Très isolé sur la scène internationale, le dirigeant américain a trouvé en Shinzo Abe un allié providentiel : "La logique est simple. Pour sa survie, le Japon n'a pas de plan B" étant "privé constitutionnellement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale de capacités militaires offensives", explique Toshihiro Nakayama, professeur de relations internationales de l'université Keio. En outre, le tournant nationaliste pris par coalition au pouvoir à Tokyo trouve des échos dans le positionnement de Trump.

Noter
0