Connexion

FRONTIÈRE TURCO-SYRIENNE

Des missiles néerlandais en route vers la Turquie

Les Pays-Bas ont envoyé ce mardi 8 janvier plusieurs batteries de missiles Patriot à la Turquie, afin que le pays puisse protéger sa frontière avec la Syrie. Des batteries similaires seront bientôt envoyées par l'Allemagne.

Les batteries de missiles Patriot que les Pays-Bas avaient promis à la Turquie sont parties de la base militaire Bestkazerne mardi matin. Le convoi est composé de quelques 160 camions et véhicules tout-terrain ainsi que de 300 soldats néerlandais nécessaires à l’installation du matériel.

Ces missiles sol-air sont destinés à être installés à proximité de la frontière turque avec la Syrie pour parer à d’éventuels débordements du conflit qui dure depuis maintenant plus de 21 mois.

"Une mission purement défensive"

Dans le passé, des missiles syriens avaient été tirés par le régime de Bachar al-Assad non loin de la frontière turque, inquiétant ainsi Ankara qui avait appelé l’Otan à l’aide. Plus récemment, en octobre et novembre, des missiles s’étaient écrasés sur le sol turc, faisant quelques victimes civiles dans un village et un poste frontière.

"C'est une mission purement défensive, a insisté le commandant des forces armées néerlandaises. Nous ne savons pas si des missiles vont passer la frontière, mais ce que nous savons, c'est que la Syrie a des armes offensives meurtrières à sa disposition et qu'elle les a déjà déployées à grande échelle. Nous voulons éviter ce qui pourrait être de grandes pertes parmi les civils innocents."

Les Américains et les Allemands aussi en renfort de la Turquie

Outre les Pays-Bas, l’Allemagne et les États-Unis sont également impliqués dans cette mission, chacun ayant prévu d’envoyer à la Turquie deux batteries de missiles Patriot et 400 soldats chacun. Les missiles américains ont commencé à être déployés samedi, tandis que les deux batteries allemandes doivent arriver en Turquie le 21 janvier.

Noter
0