Connexion

Marseillaise : Vincent Moscato ne mâche pas ses mots

A 52 ans, Vincent Moscato se la joue grand sage. L'animateur de RMC publie "La philo Moscato" aux éditions Michel Lafon. L'occasion d'accorder une interview au Parisien Week-end. S'il lui arrive encore de "descendre deux paquets de clopes" dans la nuit avec ses potes, il se veut plus sérieux quand il critique la politique de Jacques Chirac ou les joueurs qui refusent de chanter "La Marseillaise". "C'est un hymne qui nous unit, nous dit qu'on a des droits et des devoirs. Si je vois des sportifs qui ne l'entonnent pas, je me dis qu'ils le regretteront plus tard", explique dans le magazine celui qui semble opposé à l'hypothèse d'un changement des paroles jugées par certains trop violentes. L'ancien rugbyman est aussi pessimiste quand il évoque l'évolution du sport qui l'a fait connaître. "J'ai vraiment peur qu'un jour on finisse par avoir un mort sur le terrain (...) C'est devenu du football américain sans les règles de sécurité qui vont avec", déplore Vincent Moscato dans Le Parisien Week-end.

Noter
0