Connexion

Testament d'Alain Bashung : son épouse brise le silence

Il y a deux semaines, en pleine affaire Hallyday, le JDD révélait qu'Alain Bashung avait lui aussi déshérité son fils au profit de son épouse. Ce samedi 3 mars, la veuve du chanteur a décidé de briser le silence et de livrer sa vérité à Paris Match.

Attaquée en justice par le fils ainé du chanteur, Arthur, Chloé Mons a par ailleurs choisi de publier la décision de la Cour d’appel de Paris datant d'avril 2013. "Personne n’a été déshérité, Alain a été extrêmement équitable avec tout le monde. Pour moi en tout cas, toute cette histoire, ressortie ces deux dernières semaines, a été épouvantable et nauséabonde. Nous vivons dans un monde très bizarre : on dirait qu’à chaque fois qu’un homme tombe amoureux d’une femme, c’est uniquement parce qu’il a été manipulé. Ce n’est pas possible !", déplore-t-elle.

Quant à ceux qui l'accusent de lui avoir fait signer son testament peu de temps avant sa mort, Chloé Mons assure que le chanteur était en pleine possession de ses moyens. "J’hallucine qu’on puisse dire ça. Alain était sur scène quasiment jusqu’à la veille de sa mort. En pleine conscience de tout, il a pris toutes ses décisions, seul ! C’était un homme qui savait ce qu’il faisait", assure-t-elle à Paris Match.

Noter
0