Connexion

BELGIQUE

"Vis ma vie de réfugié", la télé-réalité dépasse-t-elle les bornes ?

Une émission où les candidats vivent le quotidien des réfugiés. La télé-réalité n'irait-elle pas trop loin ?

"Go back to where you came from" débarque en Belgique (Crédit : Capture d'écran Go Back To Where You Came From - SBS/YouTube)

La chaîne flamande Vier vient de racheter les droits de l'émission de télé-réalité australienne "Go back to where you came from", "Retourne d'où tu viens" en français.

Prenez six candidats et faites-leur vivre la sinistre réalité des réfugiés : traversée sur une embarcation de fortune, arrivée dans des camps, sans papiers, sans argent, sans téléphone", résume le journal L'Avenir avant d'ajouter : "Rien ne leur est épargné”.

Succès et polémique

L'émission australienne a été lancée en 2011. Le concept est simple : six candidats sont amenés à vivre les grandes étapes du voyage qu'ont enduré les migrants pour atteindre le pays. La seule différence est que les candidats font le chemin inverse.

Kenya, Irak, Somalie, Afghanistan, telles sont leurs destinations. Les candidats vont à la rencontre de ces réfugiés pour découvrir leur vie quotidienne et affronter les préjugés.

Les États-Unis, les Pays-Bas, l'Allemagne, l'Israël, le Danemark, la Suède ou encore l'Afrique du Sud, une dizaine de pays sont intéressés par le concept, car à chaque épisode diffusé, l'émission cartonne, même si elle provoque la polémique.

La Belgique aura donc bientôt sa propre version. Et si le CIRE - Coordination et initiatives pour les réfugiés et étrangers - déplore d'ores et déjà la part de voyeurisme dans une interview donnée au journal Le Soir, l'organisme tient avant tout à dénoncer le paradoxe qui existe entre la faramineuse somme engagée pour réaliser l'émission et le fait que cette dernière entend faire de l'audience sur la misère de gens en détresse.

Mais de son côté, la porte-parole des Nations Unies pour les réfugiés semble approuver la démarche. Selon elle, l'émission permettrait de mettre en lumière une partie de la réalité inconnue de la majorité des téléspectateurs. De même, elle aiderait certains candidats et téléspectateurs racistes à changer leur point de vue sur les questions d'immigration.

La date de diffusion de l'émission belge n'est pas encore connue pour l'heure. De même, on ignore encore si les candidats seront des personnes lambdas ou des célébrités comme il en a été le cas lors de la seconde saison australienne.

Noter
0